A Paris, le Togo a réaffirmé son engagement au sein de l’ITIE

A Paris, le Togo a réaffirmé son engagement au sein de l’ITIE

L’ITIE, c’est l’Initiative pour le Transparence dans les Industries Extractives. Les 17, 18 et 19 Juin dernier, la France a accueilli à Paris, la conférence mondiale annuelle de l’initiative.

Le Togo a réaffirmé le jeudi 19 Juin 2019 à Paris son engagement au sein de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives.

C’était à l’occasion de la Conférence mondiale de l’initiative accueillie cette année par la France.

 

« Je voudrais ici réaffirmer solennellement l’engagement et la détermination du gouvernement togolais à poursuivre la mise en œuvre de l’ITIE dans la dynamique des innovations de la Norme ITIE » a indiqué Marc Ably Bidamon, le ministre togolais des Mines et de l’Energie devant les centaines de personnalités venus des dizaines de pays aussi engagés dans le processus.

 

Le ministre Marc Ably Bidamon faisait cette déclaration au nom du Togo en l’absence du Premier Ministre Komi Sélom Klassou, le jeudi 19 Juin passé, au deuxième et dernier jour de la conférence mondiale 2019 de l’ITIE à Paris.

 

L’exercice a duré deux minutes, et tous les pays membres de l’Initiative étaient appelés à cet exercice.

 

Marc Ably Bidamon, a d’abord rappelé combien le Togo respecte ses engagements vis-à-vis de l’ITIE depuis sa candidature en 2010 quelques mois seulement après avoir exprimé au Secrétariat international de l’ITIE son intention d’adhérer à l’ITIE.

 

« Le Togo a maintenu la dynamique qu’il faut pour assurer la conformité des principes et valeurs de l’ITIE » a-t-il déclaré indiquant d’ailleurs que le Togo est actuellement dans le processus de la validation d’un autre rapport de la mise en œuvre de l’ITIE.

 

Abonnez vous à la newsletter

[contact-form-7 id= »4081″ html_class= »cf7_custom_style_2″]

En effet, déclaré candidat en octobre 2010, puis pays conforme de la Norme ITIE trente mois plus tard, le Togo a jusqu’ici établi et rendu public un rapport ITIE en 2012 et en 2013. Le rapport 2016 est en cours de validation

 

« De ces rapports, des dispositions importantes ont été prises pour l’assainissement des finances publiques avec la création de l’Office Togolais des Recettes (OTR) et l’amélioration de l’administration des mines par la mise en place du Projet de Développement et de la Gouvernance Minière (PDGM) » a rassuré Bidamon.

 

La conférence de Paris se déroulait autour du thème des données ouvertes (Ouvrir les données, renforcer la confiance, ndlr). Le Togo en fait d’ailleurs déjà l’expérience, une expérience exposée lors de la conférence.

 

Depuis 2016 pour un petit détour sur ce sujet, le gouvernement togolais a opté pour l’intégration de l’ITIE avec la déclaration en ligne des taxes et des impôts payés par les entreprises à l’Office togolais des recettes.

 

« C’est dans l’idée de booster l’innovation » si on s’en tient à ce qu’a défendu le ministre Bidamon lors du réengagement du Togo pour l’ITIE.

 

« Le gouvernement a décidé d’étendre le mécanisme de données ouvertes à toutes les agences gouvernementales et à toutes les entreprises du secteur extractif » a informé le porte parole du gouvernement togolais à cette conférence mondiale de Paris.

 

« Toutes les dispositions sont prises pour intégrer les nouvelles donnes de l’ITIE dans la gouvernance des agences gouvernementales en charge du secteur extractif » a-t-il rassuré et applaudi par ses pairs.

 

Ken LOGO

Chargement...