ACAD-Togo : La relance pour plus de professionnalisme

ACAD-Togo : La relance pour plus de professionnalisme

Les commissionnaires agréés en douane au Togo ont relancé vendredi leur organisation commune ACAD – dans le but de professionnaliser le domaine et servir d’interface crédible auprès des autorités du pays.

 

ACAD – Association des Commissionnaires Agréés en Douane au Togo, connue il y a une vingtaine d’année sous l’appellation NAVITOGO, avait perdu entre temps ses lettres de noblesses. Les hommes nouvellement portés à sa tête et présentés lors de la cérémonie de vendredi au public, ont à cœur de lui donner une nouvelle image pour qu’elle serve d’interface entre les commissionnaires agréés en douane du pays et l’état togolais

 

« ACAD a fait le choix de mettre en avant la probité morale et de faire du professionnalisme son cheval de bataille. Ces valeurs concourent à rassurer nos clients et nos partenaires qui ont choisi de nous faire confiance » a indiqué Charles Kokouvi  Gafan, PDG de Bolloré Transport et Logistics Togo, qui vient d’être porté à la tête de l’association par ses pairs.

 

Il a soutenu que « l’ACAD Togo, en procédant au (re)-démarrage des ses activités, entends se muer en une force de propositions, pour une meilleure organisation du secteur, tout en renforçant son rapport à l’émergence de l’économie togolaise ».

 

Plutôt que de percevoir l’ACAD, comme une association de plus ou de trop, Charles Kokouvi Gan a invité l’assistance à « la considérer au contraire, comme un maillon essentiel de la grande chaîne dont le but est d’améliorer le climat des affaires et générer des richesses qui sont dans le plan national de développement.

 

Charles Kokouvi Gafan dirige un bureau exécutif de 12 membres, tous engagé à remplir fidèlement les missions de l’Association : défendre les intérêts des entreprises membres, analyser les pratiques et a prise d’initiatives liées à la profession du commissionnaire agrée en douane, et jouer le rôle d’interlocuteur des autorités et/ou toute autre partenaires du secteur.

 

Ce nouveau cadre de réflexion se veut aussi d’actions communes des professionnels formalisés du secteur du transit et de la logistique. Le président d’ACAD attend des membres une efficacité et une implication individuelle solide pour atteindre les objectifs. 

 

Laurent Tamegnon, le président du patronat du Togo a attiré l‘attention sur les problèmes de compétitivités qui existent dans la sous région tout en invitant lors de son adresse  l’exécutif de l’ACAD travailler à vitre rattraper et prendre le pas sur les autres commissionnaires de l’UEMOA.

 

« Pour rester fort, vous devez rester solidaires au niveau national pour mieux vous positionner par rapport aux concurrents étrangers. Vous devez vous soutenir les uns et les autres, constituer une communauté d’intérêt au niveau de votre secteur d’activité » a conseiller Tamegnon pour plu d’envrgure dans les actions de l’ACAD.

 

A ce titre, une invite a été formulée au bureau exécutif d’ACAD à « collaborer avec l’UPRAD une autre association des commissionnaires agréés qui œuvre dans le domaine ».

 

 « S’il est vrai que c’est ensemble que nous sommes meilleurs, il n’en demeure pas moins vrai que chacun, pris individuellement doit bien remplir sa mission » indiquait un peu plus tôt, Gafan avant Laurent Tamegnon.

 

Le métier du commissionnaire en douane est un métier noble, professionnel et respectable. Il est aujourd’hui au cœur des importations et exportations qui constituent un des socles importants dans l’économie nationale togolaise.

 

Sont actuellement membre : Astrans International, Atracom Togo, Bolloré Transports et Logistics Togo, Damco Togo, Medlog Togo Navitrans Africa Togo, R Logistics Togo, Sahel-Trans Togo, ToRecom Transit, Saga Togo, Transcom Inter et TDL

 

Ken LOGO

Chargement...