Des poches terroristes démantelés au Togo

Des poches terroristes démantelés au Togo

Faure Gnassingbé, le chef de l’état togolais a annoncé vendredi, devant les élus du peuple que les forces de défense et de sécurité togolaises ont démantelé avec succès et professionnalisme des réseaux terroristes sur le sol togolais au cours de ces derniers mois sans préciser leur nationalité et leur nombre.

Il présentait à l’occasion, conformément à l’article 74 de la constitution togolaise, l’état de la nation, à l’occasion de la commémoration ce 27 Avril 2019, du 59e anniversaire de l’indépendance du Togo.

Ces démantèlements ont eu lieu au moment où le contexte sécuritaire régional est marqué par une dégradation notable sur fond de regain des attaques terroristes, doublé d’une forte pression du radicalisme et de l’extrémisme au sein des communautés.

« J’exprime la reconnaissance de la nation aux forces de défense et de sécurité qui se trouvent en première ligne pour épargner à notre pays les affres de cette violence aveugle. Avec maitrise et professionnalisme, elles ont mené avec succès, au cours des derniers mois, plusieurs opérations de démantèlement de cellules terroristes sur notre territoire » a indiqué Faure Gnassingbé rassurant que « l’État s’attachera toujours à garantir la sécurité de chacun et la quiétude de tous ».

Le chef de l’état togolais a informé les députés que toutes les dispositions permettant aux togolais « de vivre en paix et de vaquer librement à leurs occupations » seront prises.

Face à ces menaces terroristes, Faure Gnassingbé a annoncé que la législation togolaise en matière de sécurité va évoluer pour « permettre que la lutte contre ces nouvelles formes de criminalité soit menée en toute légalité, en tenant compte de ses exigences spécifiques ». Une nouvelle loi sur la sécurité intérieure sera très vite déposée sur la table des députés pour « doter l’ensemble des acteurs des instruments adéquats, et de renforcer les capacités opérationnelles du Togo dans le cadre de la coopération régionale ».

« En outre, l’accent devra davantage être mis -tant au niveau de l’État que dans les familles sur l’impérieuse nécessité de préserver notre jeunesse du péril de la radicalisation et des tentations extrémistes » a lancé le président de la République togolaise. Car pour lui, sans les jeunes, le Togo sera « privé du dynamisme et de la vitalité nécessaires pour accélérer son développement ».

Faure Gnassingbé promet face à l’endoctrinement, d’introduire des projets de loi à l’assemblée nationale.

« Qu’elles empruntent le prisme de la pratique religieuse, de l’appartenance ethnique ou de l’action politique, les thèses mortifères véhiculées par les idéologues du chaos ont en commun une incompatibilité absolue avec notre rêve d’un Togo paisible et prospère » a t-i conclu

La présentation de l’état de la nation a permis à Faure Gnassingbé d’aborder aussi d’autres questions liées au quotidien des togolais, la politique, les élections prochaines locales et e soucis de toujours trouver une solution aux problèmes qui se présentent dans un cadre de dialogue.

Un défilé militaire et civile marquera ce samedi la célébration de la fête de l’indépendance du pays.

Ken LOGO avec AA

Chargement...