Faure Gnassingbé veut finir avec l’immigration des jeunes, créer des emplois décents

Faure Gnassingbé veut finir avec l’immigration des jeunes, créer des emplois décents

C’est parti, le Togo accueille depuis ce 13 Juin, le premier forum Togo-UE. Le Togo mobilise par ce forum et durant deux jours, l’investissement privé national et international au financement de son développement

 

Lomé accueille depuis ce jeudi matin le premier forum Togo-UE destiné à mobiliser l’investissement privé Européen pour le financement du plan national de développement du pays.

 

Ce plan formulé en trois axes sur la période de 2018-2022, demande un financement de plus de 4500 milliards de Fcfa (soit 9 milliards de dollars) pour sa mise en oeuvre. Et 65% de tout le financement est réservé au secteur privé. Le Togo utilise cette occasion pour inciter les investisseurs privés venus nombreux à Lomé pour les deux jours de conférences, de débats, de panels et de rencontre B2B. 

 

Un peu plus de 400 investisseurs privés dont 300 de l’espace UE participent à ce forum de Lomé auquel plus de 400 projets Enregistrés, attendent leur financement. 

 

Faure Gnassingbe s’est adressé à l’occasion à ces investisseurs privés dans un discours.

 

« Désormais, avec le PND, nous voulons faire plus et mieux, en nous tournant vers le secteur privé dont les leviers restent en définitive, plus efficaces pour soutenir le développement des secteurs porteurs» disait Faure Gnassingbe poursuivant que c’est pour impulser ce nouvel élan pour la prospérité économique, que le Togo a fait le pari de «miser sur l’investissement privé -national et international- pour financer les grands projets à fort potentiel de création d’emplois». 

 

Faure Gnassingbe a rassuré ses hôtes que des réformes essentielles ont été opérées, destinées à renforcer l’attractivité l’économie togolaise.

 

Abonnez vous à la newsletter

 Il a appelé à une mobilisation autour du Togo pour  »une création massive d’emplois décents » en vue d’associer la jeunesse à l’œuvre de Développement.

 

L’appel de Faure Gnassingbé à Investir massivement dans les secteurs porteurs au Togo, est allé plus loin sous forme de plaidoyer pour l’ensemble du continent africain.

 

« Dans l’environnement mondial marqué par le ralentissement des économies, notre continent représente un potentiel important de retour à la croissance pour les entreprises » a dit Gnassingbé fondant l’espoir d’un fruit partagé de ces investissements au service du renforcement de l’intégration. 

 

Il a rappelé qu’avec l’entrée en vigueur, de la zone de libre échange continentale, l’Afrique offre au monde aujourd’hui un marché d’1,2 milliard de consommateurs. Ce  vaste marché représente un produit intérieur brut (PIB) de 2.500 milliards de dollars. 

 

Pour Faure Gnassingbé, « la mise en œuvre du Programme de développement du Togo par les investissements attendus, permettra au pays de prendre une part importante dans l’avènement du libre-échange aux plans régional puis continental ».

 

D’importantes annonces sont attendues au terme de ce forum vendredi soir, note t-on dans les coulisses de ce forum en fin de la première journée.

 

Ken LOGO

Chargement...