France: Un pays quasiment fédéral de ses territoires d’outre-mer

France: Un pays quasiment fédéral de ses territoires d’outre-mer

C’est bien la démonstration que Mark de Vinci l’ambassadeur de la France au Togo à essayé de faire mardi soir lors de la réunion trimestrielle du club diplomatique de Lomé.

Marc Vizy, l’Ambassadeur de la France au Togo était mardi soir l’invite du Club diplomatique de Lomé autour du thème : «les Outre mer français, une forme singulière de la décolonisation ».

 

Modéré par l’écrivain togolais Kangni Alem Dzrodo, le diplomate français a fait l’histoire politique de la France pour enfin démontrer que la France est un pays quasiment fédéral avec des territoires « certes en Europe, mais aussi dans le pacifique, dans les caraïbes, dans l’océan indien ».

 

Malgré cette présence outre l’Europe, éclatée sur ces trois continents, « le pays (ndlr, la France) reste un et uni, avec des populations qui ont les mêmes droits et devoirs ».

 

« Si une population souhaite l’évolution de son statut, voire aller à l’indépendance, la question est posée clairement au cours d’une consultation. Généralement comme beaucoup ont voulu le savoir, ceux sont des citoyens qui ne veulent pas se départir de la France » a déclaré Marc Vizy

 

Il a indiqué par ailleurs que la « constitution française en la matière est très fédérale avec des territoires qui ont une très forte autonomie ».

Abonnez vous à la newsletter

[contact-form-7 id= »4081″ html_class= »cf7_custom_style_2″]

Véritable démonstration géographique pour ce diplomate qui a prouvé une très bonne connaissance de son pays, ses relations politiques avec les territoires d’outre-mer etc… A la seule différence que l’ambassadeur de la France au Togo a eu du mal à convaincre ses collègues diplomates et autres amis du club diplomatique sur la réelle volonté de la France européenne de favoriser un véritable développement équilibré et une décolonisation des territoires d’Outre-mer.

 

La présentation de Marc Vizy a laissé effectivement quelques soifs chez certains participants

 

« Je les comprend, mais j’ai essayé de leur expliquer que cela ne se passe pas comme ça. Et que la liberté est donnée à ces territoires qui eux mêmes n’en veulent pas » a martelé Vizy.

 

Prof Robert Dussey, ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur, a lui même ressenti ce goût d’inachevé de par les questions et interrogations qui ont suivies la présentation.

 

Du goût d’inachevé, est sortie l’envie de creuser d’avantage le sujet. Dussey a promis de trouver l’occasion.

 

De toutes les interventions, celle du Prof Blivi a été encore une fois remarquable. Il a souhaité que « ce sujet revienne sous une autre forme, pourquoi pas celle « d’une décolonisation totale de l’Afrique ».

 

Pour rappel, le club diplomatique de Lomé se réunit chaque trois pour explorer et apprécier sans langue de bois les questions diplomatiques. Rendez vous en septembre prochain pour un nouveau rendez vous.

 

Ken LOGO

Chargement...