HCTE : La DTB (Diaspora Togolaise de Belgique) confirme ses doutes sur la sincérité du processus

HCTE : La DTB (Diaspora Togolaise de Belgique) confirme ses doutes sur la sincérité du processus

La diaspora togolaise en Belgique n’a pas été convaincue par le représentant de l’état togolais en Belgique à la rencontre de clarification du mercredi 24 Juillet, organisée au sujet du processus de mise en place du Haute Conseil des Togolais de l’Extérieur. Dans une déclaration, elle dit confirmer ses doutes sur la sincérité du processus...

 

Lire la déclaration

 

DÉCLARATION

 

Compte rendu de la séance d’information et de clarification sur le HCTE (Haut Conseil des Togolais) organisée par l’ambassade du Togo en Belgique

 

Répondant à l’invitation publique de l’Ambassadeur du Togo auprès des pays du Benelux (Belgique, Nederland et Luxembourg) une délégation de la DTB (Diaspora Togolaise de Belgique) a assisté hier mercredi 24 juillet 2019 à une séance publique de présentation de HCTE (Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur) lancé le 2 juillet par le Ministre Dussey.

 

Forte de quatre de ses membres (Issa TCHALOMBO, Aimé Mensanh DEGBE, Désiré Kossi AYEH et Philippe AMEDODJI) la délégation de la DTB a exposé ce qui suit à l’issue de la présentation faite par l’Ambassadeur du Togo à Bruxelles :

 

1. Les nombreux vices qui grèvent la conception et la conduite du HCTE par le cabinet du Ministre Dussey enlèvent à la faîtière de la diaspora togolaise tous les attributs d’indépendance et d’autonomie indispensables à son bon fonctionnement ;

 

2. Faire du montant des transferts d’argent de la diaspora vers le Togo (publié par la Banque mondiale en 2015) la clé de répartition géographique des 77 délégués pays est un choix insolite et inapproprié ;

Abonnez vous à la newsletter

3. La clé de répartition la plus rationnelle et pertinente devrait être fondée sur des données d’un recensement général des Togolais de l’extérieur conformément aux normes internationales recommandées par l’OIM (Organisation International pour la Migration) et sous la supervision d’institutions spécialisées dans cette matière ;

 

4. L’absence totale de mécanismes de contrôle conjoints ou paritaires du processus pour en garantir sa transparence et sa vérité renforce les craintes de manipulation et d’instrumentalisation dont les résultats finaux pourraient faire l’objet ;

 

5. Loin d’être un handicap, la pluralité de la diaspora togolaise qui est souvent évoqué à tort pour justifier ou excuser la démarche cavalière du Ministre Dussey, est plutôt un signe de maturité de la diaspora togolaise que les autorités togolaises devrait prendre en compte.

 

Par conséquent, la DTB (Diaspora Togolaise de Belgique) confirme ses doutes sur la sincérité du processus et appelle la diaspora togolaise de Belgique, du Benelux et du monde entier à ne s’inscrire – ni en qualité de candidat, ni en qualité de votant – tant que le Ministre Dussey n’ouvrira pas des concertations franches et sincères avec les organisations de la diaspora togolaise.

Belgique, le 25/07/2019

Pour la DTB (Diaspora togolaise de Belgique)

K. Philippe AMEDODJI

Chargement...