Le patronat Burkinabé se rapproche de celui du Togo

Le patronat Burkinabé se rapproche de celui du Togo

Le patronat burkinabé a conclu et signé vendredi à Lomé un protocole d’accord de coopération avec le conseil national du patronat du Togo, dans le but de collaborer et de promouvoir la coopération économique et commerciale entre elles.

 

La cérémonie qui a été le premier acte posé du séjour de la délégation du secteur privé burkinabé à Lomé a eu lieu au siège de patronat togolais.

Les documents signés par Laurent Tamegnon pour le Togo et Apollinaire Compaoré pour le Burkina Faso ont pour objectif  d’inaugurer une nouvelle dynamique de coopération entre le patronat du Togo et celui du Burkina.

 

« Le protocole signé permettra d’instaurer un benchmarking entre nos deux structures, en vue de profiter des meilleures pratiques de l’une ou l’autre et par voie de conséquence, de les rendre plus dynamiques et plus profitables pour nos membres et pour le secteur privé de nos deux pays » a laissé entendre Laurent Tamegnon, Président du Conseil National du Patronat du Togo.

 

Pour sa part, Seydou Diakité, le vice-président du Patronat burkinabé a affirmé que le Togo représente 29% du trafic des marchandises à destination du Burkina Faso, un pourcentage non négligeable et qui justifie le rapprochement du patronat Burkinabé du patronat togolais pour « apprendre »

 

« On est des petits pays avec des petits marchés, l’objectif est de créer des conditions pour créer des espaces plus importants et faire en sorte aujourd’hui que le développement puisse s’asseoir dans la sous région, pas des micros états. Il faut créer des synergies pour tirer des avantages des regroupements » a déclaré Seydou Diakité

 

Avec ce protocole d’accord de coopération, les deux patronats se sont engagés à « intervenir auprès des autorité de leurs pays respectifs ou communauté économiques, en vue d’obtenir des facilités ou des solutions aux difficultés qui pourraient se poser à leurs membres dans le cadre des relations d’affaire (art.2).

Abonnez vous à la newsletter

Dans le cadre de ce partenariat, il sera organisé régulièrement des consultations mutuelles en vue d’élaborer des plans d’actions visant le développement du commerce, de l’industrie et des services les deux pays. Des missions d’affaires, des conférences, des expositions, des symposiums, des tables rondes peuvent aussi être organisés. Pourvue cela réponde à l’esprit du protocole d’accord de coopération qui lie déjà ces deux organisations sœurs.

 

Ce protocole est signé pour un mandat de 3 ans, renouvelable par tacite reconduction à moins que l’une des parties ne le dénonce suivant un préavis de trois mois.

 

 

Opportunités

 

Au cours  de son séjour de Lomé, la délégation du patronat burkinabé a eu un entretien avec une délégation du patronat togolais.

 

Le patronat togolais a présenté les opportunités d’investissement qu’il y a au Togo dans le cadre de la réalisation du plan national pour le développement PND sur la période de 2018-2022

 

Laurent Tamegnon a décliné à ses hôtes, les trois axes du plan présenté comme « un vaste chantier pour le secteur privé qui est sollicité pour apporter ou investir 65 % des investissements prévus ».

 

« Je saisis l’occasion pour lancer une invitation à nos frères du patronat burkinabé, à venir investir au Togo » a lancé Tamegnon ajoutant « nous avons tous à y gagner ».

 

Il a aussi rappelé l’opportunité d’investissement que représente le 1er forum Togo – Union Européenne que le Togo se prépare à accueillir au moi de Juin prochain à Lomé.

 

« Nous venons de prendre fonction au niveau du patronat du burkina et nous sommes là pour apprendre » a indiqué Apollinaire Compaoré, président du patronat du Burkina.

 

La délégation a eu aussi lors de son séjour, un entretien avec Komi Sélom Klassou, le Premier ministre de la République togolaise.

 

Ken LOGO

Chargement...