Les métiers de la mer, seront au cœur des débats la semaine prochaine sur le campus universitaire de Lomé

Les métiers de la mer, seront au cœur des débats la semaine prochaine sur le campus universitaire de Lomé

Le campus universitaire de Lomé sera du 16 au 18 Avril prochain, le centre des débats et de toutes les curiosités pour les métiers de la mer.

Il est annoncé sur cette période de trois jours par le ministère des Infrastructures et des Transports, en collaboration avec  le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, avec l’appui technique du Haut Conseil pour la mer, des journées portes ouvertes sur les métiers de la mer au profit des étudiants et parents.

 » L’objectif de cette rencontre est d’accompagner la mise en œuvre du  Plan National de Développement  (PND) à travers son ambition de faire du Togo un hub logistique en préparant les jeunes à s’intéresser aux métiers de la mer » soutient dans un communiqué, Zourehatou Kassah-Traore, la ministre togolaise des transports et des infrastructures.

Un moment du donné et de recevoir où des spécialistes et des personnes ressources seront disponibles pour apporter au monde estudiantin, toute la lumière nécessaire à créer l’envie auprès des jeunes « l’envie d’embrasser un des métiers de la mer ».

Zouréatou précise que ces journées portes ouvertes sur les métiers de la mer au Togo pour les jeunes, permettront de répondre « au plus près à la demande de chaque visiteur désireux de s’orienter dans les métiers de la mer mais également d’offrir un panorama des débouchés potentiels de ce secteur très diversifié ».

Les secteurs dans lesquels, les experts seront disponibles sont ; la pêche, la navigation, la marine nationale, la marine marchande, l’ingénierie marine, la construction navale, les recherches scientifiques pour ne citer que ceux là.

Un panel de discussion entre opérateurs des transports maritimes, jeunes techniciens, étudiants et entrepreneurs permettra de découvrir les possibilités de métiers dans ces différents secteur en lien avec la mer pour stimuler les connaissances et centres d’intérêts des jeunes étudiants togolais.

Des débats s’ouvriront aussi et surtout sur « les métiers de la mer et les opportunités de formation au Togo et dans la sous-région,  les missions des affaires maritimes et l’application du code ISPS dans les installations portuaires au Togo, les pratiques de pêche maritimes et les opportunités d’emplois,  la contribution des riverains de la côte au développement du tourisme balnéaire, la recherche scientifique dans le domaine maritime, le droit maritime, le transport maritime, la manutention ».

Les métiers de la mer son des domaines pleins d’avenir. On estime aujourd’hui à 90% la part du commerce mondial qui s’effectue par les voies maritimes. Et le volume total des échanges commerciaux opérés par le secteur des transports maritimes a constamment progressé tout au long du siècle dernier, puis triplé au cours des 45 dernières années, passant de 2.5 milliards de tonnes en 1970 à 10.7 milliards de tonnes en 2017.

Et, selon les projections, cet essor continu qui s’explique surtout par la libéralisation des économies et l’industrialisation croissante et mondialisée, ira en croissant avec la promotion en continue de l’économie bleue.

Pour le gouvernement togolais qui ambitionne de faire du secteur maritime togolais un hub, « les jeunes togolais doivent être prêt à occuper cet espace qui va offrir de plus en plus d’emplois dans le futur, pour ne pas manquer des opportunités ».

 Les JPO sur les métiers de la mer au Togo, les 16, 17 et 18 avril 2019 sur le campus de l’université de Lomé, seront un bon début de s’informer

Ken LOGO

Chargement...