Terrorisme: La France alerte ses citoyens des risques au nord Togo

Terrorisme: La France alerte ses citoyens des risques au nord Togo

L’ambassade de France au Togo a déconseillé, lundi, aux citoyens français, de se rendre au nord-Togo, alertant d’une « présence avérée de groupes armés actifs ».

 

Cette alerte est donnée dans une note d’information transmise à tous les citoyens français au Togo, au Bénin et d’autres pays de la région et qui est parvenue à la presse.

 

« Compte tenu de la présence avérée de groupes armés actifs au sud-est du Burkina Faso, les autorités togolaises ont déployé d’importants moyens pour sécuriser leur frontière septentrionale. Dans ce contexte d’opérations militaires, la zone frontalière avec le Burkina Faso est formellement déconseillée, de même que le passage de la frontière à Cinkassé », indique la note.

 

Cette alerte qui appelle à la méfiance, se situe dans un contexte où la situation sécuritaire au Burkina Faso, faite de nombreuses attaques terroristes ces derniers temps. L’ambassade est allée plus loin en délimitant la zone de danger.

 

La note indique que le nord de la région des Savanes (Togo) et la partie nord de la frontière avec le Bénin, à partir de la ville de Nadoba, sont déconseillés, sauf raison impérative.

 

« Le front de mer à Lomé et les abords des hôtels situés à proximité sont déconseillés aux promeneurs, particulièrement le soir. Des cas d’attaques à l’arme blanche ont été signalés », indique par ailleurs la note d’information aux ressortissants français actuellement sur le territoire togolais.

 

Cet appel à la vigilance vaut d’ailleurs également pour le reste du pays, le gouvernement togolais en est conscient et met tous les moyens pour les démanteler.

 

Le 26 vril dernier, prenant la parole devant les députés de la nation pour la présentation de l’état de la nation à la veille du 59 e anniversaire de l’indépendance du Togo, Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat a annoncé « le démantèlement de plusieurs poches de groupement terroristes » avec une note spéciale aux forces de l’ordre, de sécurité et de défense..

 

Il a annoncé la prise prochaine des mesures idoines pour une harmonisation de la législation togolaise afin de mener cette lutte contre les cellules terroristes qui tentent de s’installer sur le territoire togolais avec efficacité mais aussi dans la légalité.

 

L’alerte donnée dans le nord du Togo n’est qu’une conséquence de la difficile situation sécuritaire que connait depuis 2015 le voisin Burkina Faso et qui menace aussi le nord du Bénin.

 

Avec Anadolu

Chargement...