Tikpi Atchadam de nouveau à l’armée: « Le peuple en lutte attend de vous la neutralité, le professionnalisme qui caractérise toute armée républicaine »

Tikpi Atchadam de nouveau à l’armée: « Le peuple en lutte attend de vous la neutralité, le professionnalisme qui caractérise toute armée républicaine »

Les togolais sont appelés à manifester ce samedi dans plusieurs villes  du pays à l’initiative de Tikpi Atchadam, le président du PNP, Parti National Panafricain, pour exiger l’application « intégrale » de la feuille de route de sortie de crise de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

La feuille de route de sortie de crise définit par la CEDEAO le 31 Juillet au Togo, recommandait entre autre des réformes constitutionnelles avec limitation du mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une seule fois, l’organisation consensuelle des élections et la libération des militants de l’opposition etc…

A ce jour, ces réformes ne sont pas réalisées. La mise en œuvre de cette feuille de route elle même a été contestée par la coalition qui a boycotté en conséquence des législatives du 20 décembre 2018.

Cette coalition en réelle difficulté avec la perte de la moitié de ses partis membres, le PNP, parti national panafricain, à l’origine de sa création à la suite des manifestations du 19 Août à Lomé qui ont dégénéré, reprend seul, le devant de la lutte.

Tikpi Atchadam a dans un audio circulé dans les réseaux sociaux, appelé le peuple togolais à sortir massivement les mains vide, pour pousser le régime de Faure Gnassingbé à la sortie.

Depuis le 19 Août 2017, les manifestations organisées par ce parti, ensuite dans le cadre de la C14, ont été très sévèrement réprimées par les forces de sécurité et de défense togolaises. Cette fois ci, Tikpi Atchadam qui demande dans un audio qu’il a circulé jeudi dans les réseaux sociaux, à tous les togolais de sortir les mains vides ce samedi, demande à l’armée de se mettre du côté des populations en lutte pour l’alternance.

« Les manifestants sur qui s’abattent des violences sous toutes ces formes font un travail pour nous tous… Le peuple en lutte attend de vous la neutralité, le professionnalisme qui caractérise toute armée républicaine ».

Et d’ajouter « Forces de défense, le président qui vous désignera avec l’alternance par ‘Armée Togolaise’ vous respectera mieux que le président qui vous désignera en cas de statu-quo par ‘Armée de mon père’ ».

L’opposant togolais envoie ce message à l’armée togolaise au moment où, les manifestants en Algérie et au soudan ces derniers jours, a joué un rôle déterminant dans le renversement des présidents Boutéfika et Béchir qui ont le record de longévité au pouvoir en Afrique.

Faure Gnassingbé, le chef de l’état togolais bouclera au pouvoir en 2020 15 ans à la tête du pays, après 38 ans de règne pour son père. Il compte briguer un 4e mandat de 5 ans, ce que l’opposition togolaise ne veut pas entendre d’une seule oreille.

Tikpi Atchadam  exige une refondation de la nation qui passe par une transition qui viendra « opérer toutes les réformes prévue dans la feuille avant des élections générales législatives, locales et présidentielles en 2020».

« Et pour obtenir l’adhésion du peuple au processus, Faure Gnassingbé doit renoncer solennellement à sa candidature en 2020… dans le cas contraire, le peuple se trouverait dans l’obligation à l’embarquement en 2020, de lui retirer son passeport » a indiqué Atchadam dans son message aux populations togolaises.

Il compte mobiliser les togolais dans une dizaine de villes. Le gouvernement annonce que ces manifestations ne peuvent se dérouler que dans 3 villes avec des itinéraires décidés par l’administration territoriale. Ce que le PNP ne veut pas respecter.

« Qu’ils s’en tiennent aux itinéraires qu’on leur donne et c’est tout. La  violence appelle la violence » a prévenu ce vendredi dans les médias locaux Gl Yark Damehame, le ministre de la sécurité et de la protection civile togolaise.

Ken LOGO

Chargement...