Togo : Enfin le Togo tient des élections municipales après 32 ans d’absence

Togo : Enfin le Togo tient des élections municipales après 32 ans d’absence

3.423.639 togolais votent depuis ce matin dans tout le pays à l’exception de 2 Communes pour élire 1527 conseillers municipaux en vue d’une gestion efficace des administrations décentralisées.

 

Plus de 8500 bureaux de vote ont ouvert ce matin du dimanche 30 juin 2019 dans tout le pays et les électeurs voteront jusqu’à 16h TU, heure réglementaire de clôture des vote si aucun retard n’a été constaté dans le démarrage du vote.

 

115 communes sur 117 connaissent actuellement et timidement les opérations de vote. Les deux communes dont le vote n’est pas possible depuis ce matin sont les communes AVE 2 dans le Sud et Bassar 4 dans le nord « par défaut de bulletin de vote », explique à Anadolu Ouro Bossi Tchacondo, membre de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

 

« Dans AVE 2, il ya un candidat recalé par la cour suprême dont la photo se retrouve sur le bulletin de vote, pire devant le logo d’un autre candidat. La CENI a fait la correction mais les bulletins étant établis en dehors du pays, on n’a pas pu les avoir avant l’ouverture des bureaux de vote ce matin. La même situation s’est présentée dans le nord à Bassar » a expliqué Ouro Bossi Tchacondo affirmant que le vote doit être reprogrammé dans ces communes dans un délai d’un mois au plus.

 

43 bureaux de vote dans la commune de l’AVE 2 et 34 dans la commune de Bassar 4 sont concernés par cette situation, et la CENI dans un communiqué, a tenu à rassurer les populations de ces milieux, les candidats et autres des dispositions en cours pour le rattrapage du vote pour l’élection de leurs conseillers municipaux.

Abonnez vous à la newsletter

[contact-form-7 id= »4081″ html_class= »cf7_custom_style_2″]

Le vote se déroule normalement, mais l’affluence n’est pas grande dans les quelques centres de vote visités par le correspondant Anadolu à Lomé, la capitale.

 

« Les gens vont venir. Vous savez aujourd’hui c’est dimanche, jour du seigneur. Généralement les gens vont aux cultes, célébrations eucharistiques et autres et ne viennent en grand nombre qu’à la mi-journée pour exercer leur droit de vote » rassure Issa Moumouni, un président de bureau de vote interrogé dimanche matin dans un centre de vote du golfe 3.

 

Le vote se déroule sous la supervision de la CENI et des observateurs locaux même si nous n’en avons pas encore rencontré ce matin. La CENI confirme avoir donné des accréditations dans ce sens. Mais la conférence épiscopale du Togo qui a prévu déployer 3000 observateurs sur le terrain pour superviser le déroulement de ce vote en a été interdit.

 

Dans une lettre signée de Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, adressée à la conférence épiscopale, le gouvernement togolais dit avoir des doutes sérieux sur les sources de financement d’un tel déploiement.

 

La commission Justice et paix qui pilote le projet a réagis ce dimanche matin et promet utiliser toutes les voies légales pour donner une suite à cette mesure injuste prise à son encontre.

 

Ken LOGO Avec Anadolu

Chargement...