Togo: Gal Yark mise sur le permis des motocyclistes pour réduire les accidents

Togo: Gal Yark mise sur le permis des motocyclistes pour réduire les accidents

Gal Yark Damehame, le ministre de la sécurité du Togo va mettre sa menace à exécution à partir du 20 Septembre. Tout motocycliste doit avoir son permis sinon ils seront arrêtés, les engins saisis, et ne seront restitués qu’après présentation de ce permis.

 

Il y a quelques mois, le ministre de la sécurité et de la protection civile avait appelé les togolais et privilégier la vie en adoptant les bons comportement dans la circulation, tout en mettant en garde les motocyclistes du fait des conséquences fâcheuses de leurs actes dans la circulation.

 

Vendredi dernier, présentant le bilan des accidents dur les routes togolaises durant le premier semestre de l’année 2019, Gal Yark a annoncé que plus de 40% des accidents de circulations lors des six derniers mois ont été causés par les motocyclistes. Fâché, la mesure a été annoncée:

Abonnez vous à la newsletter

« Les motocyclistes ont jusqu’au 20 septembre 2019 pour passer et obtenir leur permis de conduire. Faute de quoi, leurs engins seront saisis pendant les contrôles routiers et ils ne les retireront qu’après avoir présenté leur permis » a indiqué avec fermeté le général de brigade.

 

Au total, c’est 3178 accidents qui ont été recensés par les services du ministère de la sécurité et de la protection civile au cours du premier semestre de l’année 2019 (du 1er janvier au 31 juillet 2019). Ces différents accidents ont occasionné plus de 4 milles blessés soit exactement 4483 blessés et 354 morts.

 

 Yark a énuméré comme cause fondamentale les excès de vitesse, la distraction au volant en raison de l’usage des téléphones portables, le non respect du code de la route, la conduite en état d’ébriété, le non respect ou absence de dispositions de sécurité. 

 

Ken LOGO

 

Chargement...