Togo: Les élections locales programmées au 30 Juin après 32 ans d’attente

Togo: Les élections locales programmées au 30 Juin après 32 ans d’attente

Le Togo organisera des élections locales le 30 Juin prochain pour doter les administrations décentralisées du pays des conseillers municipaux. Le gouvernement togolais en conseil des ministres a pris mercredi soir un décret convoquant le corps électoral à cet effet. 

 

Le Togo n’a pas connu d’élections locales depuis 1987, soit depuis 32 ans et les communes et administrations décentralisées sont depuis gérées par des délégations spéciales nommées par décret sur proposition du ministre de la décentralisation et des collectivités locales.

 

Cette annonce des élections locales pour le 30 Juin est faite au moment où Jean Pierre Fabre, l’ex chef de fil de l’opposition en conférence de presse mardi a dénoncé le découpage électoral actuel et appelé la CENI à procéder à un recensement spécifique des électeurs en vue des ces élections.

 

​ »Lors des législatives et présidentielles, les électeurs peuvent quitter leur communes pour s’inscrire et voter où ils veulent, mais pour des locales, les populations doivent voter dans leur lieux de résidence pour élire leur conseiller municipaux » avait indiqué Jean Pierre Fabre, le président de l’Alliance Nationale pour le Changement soutenant que « dans la mesure où, aucun recensement électoral pour des élections municipales n’a jamais été réalisé au Togo, il n’existe aucune liste électorale pour l’organisation de telles élections et susceptible de faire objet d’une révision »

 

« Le corps électoral de chaque commune ne peut donc être déterminé que par un recensement spécifique pour doter le pays d’un fichier crédible, cohérent et conforme aux normes et standards internationaux en matière d’élections communales» avait il soutenu par ailleurs. Mais il ne sera pas entendu.

 

Sur proposition de la Commission électorale nationale indépendante, Ceni, le gouvernement vient de convoquer le corps électoral pour le 30 Juin avec un chronogramme précis.

 

Une révision électorale de trois jours seulement est prévue au chronogramme du 16 au 18 mai prochain pour permettre à ceux qui, du fait de l’appel au boycott des législatives du 20 décembre par l’opposition togolaise, n’ont pas pu se faire inscrire sur la liste électorale de le faire.

 

Plus de 500 conseillers municipaux devront être élus le 30 juin donc pour administrer les 117 communes publiés par l’administration territoriale.

 

Le décret pris mercredi en conseil des ministres fixe la caution des candidats à 20 000 FCFA seulement, soit 40 usd pour les candidats titulaires et 10 000 Fcfa soit 20 usd pour les femmes candidates.

 

La campagne électorale elle s’ouvrira le 14 Juin pour deux semaines et clôturera le 28 juin, soit 48h avant le scrutin proprement dit

 

Ken LOGO

Chargement...