Togo : L’UFC réclame un cadre de discussion avec la C14 pour une entente sur les représentants à la CENI

Togo : L’UFC réclame un cadre de discussion avec la C14 pour une entente sur les représentants à la CENI

L’Union des Forces du Changement de Gilchrist Olympio souhaite rencontrer la C14 pour pour faire valoir ses arguments dans le choix des représentants de l’opposition parlementaire à la CENI.

Cette volonté a été exprimée ce jeudi par un cadre du parti, invité de l’émission Taxi Presse sur Taxi Fm.

Dr Ekoué Gada Folly, Président du mouvement Alaga, Conseiller à l’UFC (l’Union des Forces de Changement) a invité la C14 à une concertation pour aplanir les divergences sur la désignation des 5 représentants de l’opposition parlementaire qui devront siéger à la CENI dans les jours qui viennent en vue de l’organisation inclusive des élections législatives prévues le 20 Décembre 2018.

« La C14 n’a même pas cherché à voir si l’UFC a des propositions au titre de la société civile ou des partis de l’opposition extraparlementaire. C’est vrai qu’il y a eu le vote à l’Assemblée Nationale, mais la concertation initiale qu’il devrait avoir entre la C14 et nous, n’avait pas eu lieu. Nous la demandons et nous laissons la voie ouverte au CAR, l’ADDI et l’ANC. » a affirmé Dr Ekoué Gada Folly interrogé par Eric Gato.

L’invité de Taxi presse a refusé que l’on demande au parti de Gilchrist Olympio de se sacrifier dans ‘un soucis de sortie de crise’ mais qu’il réclame quelque chose de droit.

Il a développé des arguments tirés du code électoral et de la loi portant statut de l’opposition pour démontrer la place de l’UFC en tant que parti de l’opposition parlementaire. Et donc doit être représenté à la CENI.

« La loi dit qu’il y a 5 postes. Vous avez donc 5 choses à se partager alors qu’on est 4, il faut qu’on se les partage » a précisé Folly avec la certitude que la ‘C14 fait tout pour les exclure en décidant de ‘qui est de l’opposition ou pas’.

Et d’ajouter « dès lors que les gens se comportent dans l’exclusivisme, dans les eaux troubles, dans le mensonge, on ne sortira pas de la crise. c’est une certitude ».

Pour conclure bien avant de répondre aux auditeurs, Dr Ekoué Gada Folly a affirmé le respect de son parti aux autres et demandé que « dans le même respect s’ouvre une concertation entre son parti (UFC, ndlr) et la C14 ».

« Comme nous respectons tout le monde, venez, parlons et que cela soit réciproque. C’est tout » a t-il dit

Ken LOGO

Chargement...