TOGO: ONU ET UE APPELLENT AU DIALOGUE, PAST EDOH LES INVITE A PRENDRE LE DEVANT

TOGO: ONU ET UE APPELLENT AU DIALOGUE, PAST EDOH LES INVITE A PRENDRE LE DEVANT

La crise Togolaise qui s’enlise  ces derniers jours, fut abordée  en marge de  la récente tribune de l’Assemblée Générale  des Nations-Unies. C’est la preuve tangible que la situation a atteint une ampleur internationale (Past Edoh Komi -photo)

Le Mouvement Martin Luther King  salue l’appel  de l ‘ Organisation des Nations-Unies (ONU)  aux acteurs de la classe politique Togolaise à un dialogue constructif mais  souhaite   que  cette initiative soit placée  sous sa propre  conduite pour toute fin utile.

Pour Past Edoh Komi, son président qui vient de prendre cette position dans un communiqué de presse qui nous est parvenu, « les Nations-Unies ont intérêt à s’y impliquer de si tôt pour éviter un autre foyer de tension ».

Si le mouvement qui se fait appeler depuis deux ans « la voix des sans voix » adhère à cette initiative de dialogue, il exhorte aussi l’ensemble de la classe politique Togolaise à s’y investir « de manière effective et efficace pour un retour au calme et à la sérénité ».

Mais il note un préalable.

« Avant d’y parvenir, le gouvernement  doit créer des conditions favorables notamment la libération des militants de l ‘opposition  incarcérés dans les prisons du Togo , l’arrêt  des poursuites engagées contre certains manifestants et le retour dans les casernes des forces de sécurité et de défense encore déployées dans certaines villes du Togo et dont leurs actions indisposent  les populations » écrit Pasteur Edoh Komi, président du MMLK.

Le communiqué appelle l’instance des Nations-Unies à ‘joindre l’acte à la parole’ afin de ‘mettre en confiance tous les acteurs de la classe politique Togolaise, condition sine qua none de la résolution de cette crise’.

Le communiqué du Mouvement Martin Luther King condamne par ailleurs  »les actes de violence, de vandalisme et de répressions  sanglantes et barbares  qui continuent d ‘endeuiller le peuple Togolais au cours des récentes manifestations, et invite les uns et les autres à la crainte de Dieu , à l ‘amour du prochain ,au respect  mutuel , vertus inhérentes à la survie et à l ‘existence du Togo chéri, l’ or de l ‘humanité ».

 

LA POSITION DE L’ONU ET DE L’UNION EUROPEENNE

 

 

L’Union Européenne et l’Organisation des Nations unies ont condamné ce vendredi 22 septembre 2017 dans un communiqué, les violences qui ont court dans le côté septentrionale du Togo.

Depuis mercredi, au premier jour des manifestations de l’opposition togolaise et du parti UNIR au pouvoir, des accrochages ont eu lieu entre les militants des deux camps à Mango (550 km au nord de Lomé) faisant selon les déclarations du ministre de la sécurité et de la protection civile 1 mort et plusieurs blessés par des fusils de chasses et des armes de guerre.

La délégation de l’Union Européenne au Togo, la Coordination du Système des Nations unies au Togo et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France au Togo viennent de condamner ces violences qui se poursuivent à Mango et à Bafilo dans un court communiqué conjoint parvenu à Africa Full Success.

« Tout en observant que les différentes forces politiques togolaises ont pu manifester cette semaine et exprimer publiquement leurs convictions, la délégation de l’Union Européenne, la Coordination du Système des Nations unies, et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France au Togo déplorent les violences qui se sont produites dans la ville de Mango » indique le communiqué.

 La délégation de l’Union Européenne au Togo, la Coordination du Système des Nations unies au Togo et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France au Togo « appellent toutes les parties au calme et à la retenue ».  

Dans l’esprit de l’Accord Politique Global de 2006, elles encouragent tous les  togolais à « s’inscrire dans un dialogue pacifique en vue de l’adoption des réformes constitutionnelles qui permettront de renforcer la démocratie au Togo et de préparer sereinement les élections locales et législatives en 2018 ».

C’est la première fois que le corps diplomatique accrédité au Togo sort de son silence depuis le début de la crise politique qui secoue le pays, le 19 Août 2017.

Aucune partie du pouvoir et de l’opposition togolaise n’a encore réagit a cette sortie de la délégation de l’Union Européenne au Togo, la Coordination du Système des Nations unies au Togo et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France au Togo.

 

Ken Logo

Chargement...