Togo : Une attaque de Navire Tanker « G – DONIA 1 » déjouée par la marine nationale

Togo : Une attaque de Navire Tanker « G – DONIA 1 » déjouée par la marine nationale

Les autorités togolaises annoncent avoir déjoué une attaque de navire dans son espace maritime dans la nuit du 11 au 12 mai 2019, les pirates arrêtés sont mis à la disposition de la gendarmerie nationale avant d’être présentés au procureur.

 

L’information est parvenue à la rédaction de Africa Full Success à travers un communiqué du ministère de la sécurité et de la protection civile togolaise signé par Yark Damehame, Général de Brigade.

 

« Des pirates à bord d’une pirogue, ont abordé le navire Tanker « G-DONA 1 », battant pavillon togolais et tenté de le détourner de sa destination. Fort heureusement, grâce à la vigilance de la marine nationale togolaise, cette attaque a été déjouée » annonce Gal Yark Damehame adressant au nom du gouvernement togolais ses vives félicitations aux forces de défense « pour ce professionnalisme inouï ».

 

En effet, indique le communiqué dont Africa Full Success a reçu copie, la salle des opérations de la marine ayant observé un mouvement anormal du navire en cause qui était au mouillage dans les eaux territoriales togolaises, a interrogé sans succès le bateau sur les raisons de cet appareillage. Ce n’est qu’après « plusieurs sommations et suite à une réaction non concordante et à l’absence de confirmation de l’agence locale du navire », que la salle a conclu qu’il s’agissait d’une attaque.

 

Pour déjouer cette attaque en mer, informe Gal Yark Damehame, « une équipe d’intervention abord d’un DEFENDER (une vedette rapide, ndlr), appuyé d’un PATROUILLEUR ont été dépêché, et ont réussi, après des tirs de sommation à arraisonner le navire.

 

La bonne nouvelle, c’est que les 8 pirates, six de nationalité nigériane et deux togolais arrêtés sont actuellement détenus à la gendarmerie maritime togolaise pour la suite de l’enquête avant d’être présentée au procureur de la République à Lomé.

Abonnez vous à la newsletter

 

« Les 7 membres de l’équipage du Navire, 1 béninois, 1 nigérian et 5 Ghanéens, sont saints et saufs. Le navire en cause est dérouté actuellement au port autonome de Lomé » indique le communiqué du ministre de la sécurité et de la protection civile du Togo.

 

La pirogue ayant servie à l’attaque a été loué sur le territoire togolais, selon les premiers éléments de l’enquête.

 

Gal Yark Damehame appelle la population et plus particulièrement les professionnels de mer à plus de vigilance et de coopération avec les forces de défense et de sécurité en signalant tout mouvement suspect qu’ils auront constaté afin de préserver « la paix et la sécurité dans les eaux territoriales togolaises ».

 

A noter qu’au-delà de la frontière maritime, la frontière togolaise nord avec le Burkina Faso est en alerte maximale depuis ce début de semaine pour risques avérés d’attaque terroristes. La sécurité y a été renforcée.

 

La France a appelé ses citoyens sur le sol togolais à éviter la zone nord su pays, voire de traverser la frontière de Cinkasse, de même que les abords de mer pour éviter des risques d’attaques au couteau.

 

Ken LOGO

Chargement...