120 jeunes béninois interpellés au Togo pour Arnaque, bientôt déportés

120 jeunes béninois interpellés au Togo pour Arnaque, bientôt déportés

Plus de 120 béninois sont entre les mains de la police togolaise depuis quelques jours « pour arnaque » a appris ce lundi soir Africa Full Success par médias interposés.

 

« Ils ont cru aux promesses mirobolantes de Q-NET » nous apprend le confrère Togo Breaking News précisant qu’il s’agit ‘des jeunes abusés et dépouillés de leurs moyens et qui ont été entraînés à leur tour pour embarquer dans l’arnaque des populations togolaises’.

 

« Interpol a été saisi et ils sont sur le point d’être déportés, désillusionnés » affirme le confrère.

 

Ces jeunes se serait en effet embarqués dans la périlleuse aventure Q-NET. Alors qu’ils croyaient que leur souffrance prenait fin avec leur adhésion, c’est le pire qui vient de leur arriver.

 

Selon les informations publiées par le confrère TBN, « Ils ont été recrutés dans le réseau par une connaissance à eux qui leur a fait payer à Q-NET 300 000 Fcfa pour certains et 400 000 Fcfa ou encore 480 000 pour d’autres. Ils ont ensuite été  affectés au Togo, précisément à Atakpamé et ses environs dans la région des Plateaux au Togo pour convaincre les populations togolaises à engager leurs fortunes dans l’aventure Q-NET ».

 

L’aventure est finalement ambigüe pour ces 120 jeunes qui ont été arrêtés par la police togolaise. Interrogés, certains d’entre eux ont confié aux forces de sécurité avoir versé 480 000 fcfa en espèces depuis deux mois mais n’ont gagné que 18 000 Fcfa en monnaie électronique.

 

Abonnez vous à la newsletter

[contact-form-7 id= »4081″ html_class= »cf7_custom_style_2″]

Le procédé de ce réseau d’arnaque consistait, affirme TBN, « à convier plusieurs jeunes béninois, togolais, ghanéens et ivoiriens dans les pays de la sous-région en mettant en avant la possibilité pour eux de gagner de l’emploi », obligeant au départ des gens à verser jusqu’à 600 000 Fcfa aux membres du réseau.

 

Une fois qu’ils se retrouvent hors de leur pays, ils sont dépouillés de tout ce qu’ils possèdent. Séquestrés, ils reprennent le circuit en faisant venir dans le réseau d’autres jeunes à qui ils font croire qu’il y a des possibilités de travail ou d’investissements. ainsi de suite.

 
Le cercle devient ainsi infernal certains jeunes de la sous-région, dont les béninois sont ainsi obligés de croire en l’impossible.

 

Dans le cas d’espèces, les autorités togolaises ont confié à Togobreakingnews.info que Interpol Cotonou a été saisi pour toutes fins utiles.

 

Togo Breking News indique par ailleurs que plusieurs jeunes togolais se trouvent dans la même situation en terre Ghanéenne, impossible pour eux de regagner le pays. Il auraient tout perdu dans l’aventure Q-NET.

 

Ken LOGO

Chargement...