Albert Kan Dapaah : « Cette première réunion du comité de suivi doit préparer une prochaine avec les deux facilitateurs »

Albert Kan Dapaah : « Cette première réunion du comité de suivi doit préparer une prochaine avec les deux facilitateurs »

Albert Kan Dapaah, le ministre de la sécurité intérieur du Ghana, représentant officiel des facilitateurs de la Cedeao dans la crise socio politique togolaise (Nana Ado Akufo et Alpha Condé) a officiellement ouvert lundi matin la première réunion du comité de suivi de la mise en oeuvre de la feuille de route de sortie de crise.

Le Togo en crise politique depuis 1990, a vu cette crise s’accentuée depuis le 19 Août 2017 avec une pression de l’opposition qui demande la fin du règne des Gnassingbé avec notamment le départ du pouvoir du président Faure Gnassingbé, le retour de la Constitution originelle de 1992 et le vote de la diaspora.

Depuis le 31 Juillet 2018, la feuille de route acceptée par les principaux protagonistes de la crise politique togolaise prévoit des reformes constitutionnelles qui limitent les mandats présidentiels à deux de 5 ans, une reforme inclusive de la CENI et de la cour constitutionnelle, et une refonte du système électoral.

La mise en oeuvre de cette feuille de route pose de véritables problèmes selon l’opposition qui voudrait saisir l’opportunité de cette première réunion du comité de suivi pour avoir un chronogramme claire et précis.

Pour la partie gouvernementale, on affiche une sérénité.

En ouvrant les travaux lundi matin à Lomé, Albert Kan Dapaah, a remercié les protagonistes au nom des deux facilitateurs de leur présence et leur engagement pour la paix et la recherche pacifique des solution a la crise qui secoue le pays.

Il a déclaré tout comme l’a dit le président de la commission de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou, que « beaucoup de choses ont été faites, et des démarches ont été entreprises par la commission de la CEDEAO dont les détails seront exposés au cours de cette session ».

Albert Kan Dapaah a affirmé que cette première réunion du comité de suivi « précède et prépare une autre avec la présence des président facilitateurs.

Il a annoncé qu’un communiqué relavant les avancées sera rendu public à la fin de la réunion ce lundi soir ou mardi à midi selon l’évolution enregistrée dans les travaux dans le sens que la feuille de route de la Cedeao soit réellement mise en oeuvre et que les élections puisse tenir le 20 décembre 2018″.

Selon le programme indicatif évoqué à l’ouverture à l’hôtel du deux février, le comité de suivi doit travailler toute la journée. Pendant ce temps des salles ont été réservées pour chaque partie pour des consultations entre membres de délégations voir des consultations bilatérales.

Une belle occasion est offerte par le comité de suivi aux protagonistes de la crise politique togolaise pour tenter de se parler sa intermédiaire.

Nous observons si cette occasion sera saisie au bon.

Pour rappel, le comité de suivi de la mise en oeuvre de la feuille de route de sortie de crise de la Cedeao est composé au titre de l’art 38.d du relevé de conclusions de la conférence des chefs d’état et de gouvernement de la CEDEAO le 31 Juillet, des représentants des facilitateurs et de la commission de la CEDEAO ».

Ken LOGO 

Post a Comment