Antoine Folly: « Le gouvernement assurera la sécurité de nos manifestations »

Antoine Folly: « Le gouvernement assurera la sécurité de nos manifestations »

Pas de crainte, l’opposition togolaise affirme que les manifestations prévues pour se dérouler du 18 au 29 Juillet prochain se dérouleront sous la double sécurité du gouvernement et du service interne à la coalition chargé d’assurer la sécurité.

Antoine Folly, le délégué National de l’UDS-Togo, parti membre de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise (ndlr, qui demande depuis 10 mois le départ de Faure Gnassingbé du pouvoir au Togo) l’a affirmé mardi à la sortie d’une réunion technique de préparation de l’encadrement de ces manifestations avec Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales et Gl Yark Damehane ministre de la sécurité et de la protection civile.

« Nos activités sont légales et conformes aux dispositions en vigueur, et c’est le devoir de l’autorité d’assurer aux leaders de l’opposition et aux militants qui viendront massivement suivre nos meetings la sécurité » a déclaré Antoine Folly au téléphone à la rédaction d’Africa Full Success.

Et de poursuivre « Nos services de sécurité interne se chargeront de discipliner les militants de sorte qu’il n’y ait pas de dérapages.

Sur la question d’une possible infiltration des manifestations des « affidés du pouvoir pour semer le trouble », raison évoquée par le PNP, Parti National Panafricain de Tchikpi Atchadam pour se désolidariser de cette série de meetings de la coalition, Antoine Folly comme les autres leaders, estime légitime cette préoccupation, mais poursuit-il, « Ce risque existe toujours et chaque fois que la coalition organise une manifestation ».

La série des meetings de la coalition de l’opposition togolaise est organisée selon la C14 pour informer la base des derniers développements de l’actualité politique togolaise, surtout après le passage des facilitateurs le 27 Juin dernier.

Elle doit aussi préparer e terrai à accueillir ‘la feuille de route de sortie de crise que la CEDEAO s’apprête à proposer aux protagonistes de la crise politique togolaise lors du sommet du 31 Juillet dans la capitale togolaise Lomé ».

Elle commence ce jeudi avec une visite aux détenus de la prison civile de Lomé.

Ken LOGO

Post a Comment