Contestation du HCTE dans la diaspora togolaise: La mise au point de Robert Dussey

Contestation du HCTE dans la diaspora togolaise: La mise au point de Robert Dussey

« Des affirmations biaisées et erronées sur ce projet », c’est la réaction première que Prof Robert Dussey a tenu à faire ce Jeudi des réactions que font certains togolais de la diaspora depuis le lancement le 02 juillet 2019 à Lomé, du projet de création du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), par le Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur.

 

Alors que CODITOGO se prépare à tenir une conférence téléphonique le 27 Juillet prochain pour convenir d’une réponse unique de la diaspora au projet de Robert Dussey, la diapora togolaise en Belgique a appelé à un rejet catégorique le projet.

 

Dans l’ensemble, ce n’est pas l’initiative qui est contesté mais la procédure de l’élection des 77 délégués, « sans consultation préalables avec eux ».

 

Dans une mise au point sous forme de communiqué dont copie est parvenue à la rédaction d’Africa Full Success, Dussey rappelle dans un premier temps que « la mise en place du HCTE s’inscrit dans la vision du Gouvernement, celle d’œuvrer au renforcement de la politique du Gouvernement à l’endroit de la diaspora togolaise. Cette initiative vise l’amélioration de la communication et des relations entre le Gouvernement et la diaspora ».

 

Dans les documents disponibles sur le site www.diasporatg.com on note que «  le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif ».

 

Dussey affirme encore une fois qu’il ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique.

 

« Le projet du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur vise, entre autres, à rassembler tous les ressortissants togolais résidant à l’étranger sans distinction d’origine régionale, ethnique, religieuse, sociale, de sexe et de profession ou d’opinion ; à promouvoir partout la défense de leurs droits et intérêts ; à favoriser et à valoriser la contribution des Togolais de l’extérieur dans tous les aspects du développement économique, environnemental, social et culturel ; à assurer la participation active de la diaspora aux affaires publiques du Togo et à apporter les secours nécessaires aux Togolais de l’extérieur en situation difficile » a écrit Prof Robert Dussey.

 

Quand aux doutes sur la crédibilité et la sincérité de processus électoral, Dussey affirme que « les membres de la Commission Electorale Indépendante du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (CEI-HCTE) ont été identifiés par appel à candidature daté du 08 juillet 2019 ».

Abonnez vous à la newsletter

[contact-form-7 id= »4081″ html_class= »cf7_custom_style_2″]

« Il n’est nullement question d’utiliser les données personnelles des Togolais de l’extérieur à des fins quelconques ; les procédures prévues dans le processus électoral du HCTE visent à s’assurer de la nationalité togolaise des électeurs et des candidats aux postes de Délégués Pays du HCTE » a-t-il ajouté, le chef de la diplomatie togolaise.

 

Il a précisé que « la mise en place d’un Haut Conseil pour les Togolais de l’Extérieur est l’une des recommandations phares ayant sanctionné les grandes assises de la diaspora togolaise tenues en 2014 à Paris, Montréal et Lomé. Ce qui justifie que ce projet soit inscrit au rang des priorités du Gouvernement pour les Togolais de l’extérieur » soulignant que « dans plusieurs pays ouest africains, le Haut Conseil de la diaspora servant d’interface entre le Gouvernement et la diaspora, est une institution dont la mise en place est souvent impulsée par les pouvoirs publics ».

 

Pour finir, le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africain et des togolais de l’extérieur a lancé une nouvel appel à « tous les Togolais(e)s de l’extérieur, animés de l’amour pour leur patrie, de se démarquer de toutes actions d’intoxication et de désinformation sur la mise en place du HCTE ».

 

« Afin d’œuvrer à la mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur, le Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur reste ouvert à toutes contributions et suggestions et en appelle au patriotisme des Togolais(e)s de l’extérieur, pour participer activement au processus de l’élection des Délégués Pays du HCTE, enclenché depuis le 15 juillet 2019 ».

 

Ken LOGO

Chargement...