Épidémie de Méningite au Togo: 246 cas et 19 décès recensés depuis Janvier 2017

Épidémie de Méningite au Togo: 246 cas et 19 décès recensés depuis Janvier 2017

 La méningite est une maladie transmissible caractérisée principalement par une fièvre brusque, les maux de tête et une raideur du cou. Chez le nourrisson, elle est caractérisée par une fièvre brusque, un regard plafonné ou un cou mou et un refus de téter.

A ce jour et ce depuis seulement le début de cette année 2017, c’est 19 personnes qui ont connu la mort au Togo sur 246 cas recensés. Dans le district d’Akébou, la situation est plus grave et épidémique.

« Depuis janvier 2017, des cas sporadiques de méningites sont enregistrés dans 4 régions sanitaires du pays à savoir : les Savanes, la Kara, la Centrale et les Plateaux. A ce jour, 246 cas et 19 décès ont été notifiés sur l’ensemble du pays. Le district d’Akebou est le seul district qui est entré en épidémie avec 78 cas et 3 décès » a informé le ministre de la santé Prof. Moustapha Mijiyawa dans un communiqué de presse mardi.

Depuis l’apparition de ces cas, précise le communiqué le gouvernement à pris des mesures telles que le traitement gratuit des patients, la sensibilisation, le renforcement de la surveillance communautaire et la vaccination des populations des districts en épidémie.

« Ainsi les populations du district de l’Akebou seront vaccinées contre la méningite au cours d’une campagne du 1er au 5 mars 2017 ». informe Prof. Mijiyawa

Le germe responsable de l’épidémie de méningites est le Neisseria meningitidis W135, (Nm W135). La méningite se transmet par voie aérienne d’une personne à l’autre par de grosses gouttelettes issues des éternuements et des toux des individus infectés.

La méningite peut être évitée et est guérissable. Plus tôt le malade est amené au centre de santé, plus il a la chance de guérir et d’éviter des séquelles».

Voilà pourquoi des mesures doivent être prises chacun à son niveau pour être loin au maximum d’en être victime.

Il s’agit notamment d’arroser le sol avec de l’eau avant de balayer, d’utiliser des cache-nez au besoin lors des déplacements, des rassemblements et contact étroit avec les malades, d’éviter les contacts étroits et prolongés avec un malade, de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, de se faire vacciner contre le germe responsable sur conseil d’un agent de santé et d’amener toute personne présentant les signes de la maladie au centre de santé le plus proche.

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale exhorte la population à ne pas céder à la panique et à respecter scrupuleusement ces mesures précitées.

Ken LOGO

Chargement...