La Togo lance sa campagne de vaccination de masse contre le Covid19

La Togo lance sa campagne de vaccination de masse contre le Covid19

Les praticiens hospitaliers sont les premiers à être vaccinés au Togo, jeudi 11 mars, aussi bien dans la capitale Lomé que dans les autres régions sanitaires du pays, a constaté le correspondant de l’Agence Anadolu sur place.

 

La première phase de la campagne de vaccination contre la Covid-19 avait été lancée, la veille, par Victoire Tomegah-Dogbé, Première ministre du Togo, qui avait, d’ailleurs, reçu la première des 156 000 doses du vaccin AstraZeneca reçues par le Togo grâce à l’initiative Covax.

 

Sur l’ensemble du territoire togolais, c’est environ 12 000 agents de santé intervenant dans 7 500 formations sanitaires relevant du secteur de la santé publique au Togo qui sont concernés. Sans compter tous ceux qui interviennent dans le secteur privé, dont aucun nombre fixe n’a encore été communiqué officiellement.

 

«Tous les centres de santé publique du Togo ont effectivement entamé la vaccination de leurs agents ce jeudi matin », a confirmé à l’Agence Anadolu, Gilbert Tsolegnanou, Secrétaire Général du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers.

 

Dans la capitale Lomé, Moustapha Mijiyawa, ministre de la Santé chargé de l’hygiène publique du Togo, a fait le tour de quelques centres pour apprécier le déroulement du lancement de la vaccination.

 

«Nous sommes heureux de constater que les sites de vaccination sont effectivement en œuvre. La vaccination a effectivement commencé. Ce que nous avons constaté ici, est superposable à ce qui se passe en ce moment dans toutes les régions sanitaires du Togo », a-t-il déclaré à la presse au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Sylvanus Olympio, premier centre de référence sanitaire de Lomé.

 

Cette première phase va se dérouler sur deux, voire, trois jours et sera suivie par la phase de vaccination des Togolais du grand Lomé ayant plus de 50 ans, présentant des comorbidités.

 

Ceux-ci et les praticiens hospitaliers du Togo, ont été identifiés dans le plan de vaccination défini par le Togo et ses partenaires comme l’OMS, l’Unicef et d’autres, comme étant des personnes prioritaires.

 

«C’est une bonne chose de commencer par nous-mêmes, agents de santé, parce que nous sommes au contact des malades. Il vaut mieux qu’on soit protégé pour ne pas les contaminer éventuellement, sinon, pour que nous ne soyons pas aussi contaminés », a indiqué un agent de santé, rencontré par l’Agence Anadolu au CHU Sylvanus Olympio et qui venait de se faire vacciner.

 

La situation de la pandémie au Togo n’est pas si alarmante, comparé à ce qui se passe dans d’autres pays du monde. Mais le gouvernement togolais souhaiterait, par ces campagnes de vaccination, éviter des contaminations de masse, surtout que de plus en plus de Togolais ont du mal à porter des masques.

 

A la date du 10 mars 2021, le Togo a enregistré au total 7 737 cas confirmés, dont 1 111 sont encore sous traitement et 92 morts.

 

Ken LOGO/Anadolu

Post a Comment