Lomé consacrera sans doute l’adhésion du Maroc à la CEDEAO en Novembre prochain

Lomé consacrera sans doute l’adhésion du Maroc à la CEDEAO en Novembre prochain

Faure Gnassingbé, le chef de l’état togolais a été conduit à l’unanimité, à la tête de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest à l’issue de la 51 ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement accueillie par Monrovia (Libéria) ce 04 Juin 2017. Il remplace la présidente du Libéria Mme Ellen Johnson Sirleaf. Parmi les dossiers sur sa table, l’adhésion du Maroc à la CEDEAO.
A moins d’un revirement de circonstance, le Maroc deviendra pays membre de la CEDEAO lors de la prochaine réunion des chefs d’états et de gouvernement que va accueillir Lomé en Novembre prochain. En tout cas, tout porte à croire le chemin qui reste à faire est juste une formalité.  
« Nous avons accueilli favorablement cette demande d’adhésion et nous avons demandé au président de la commission de la CEDEAO de prendre toutes les procédures qui permettrait de faire de cette demande une réalité dans les mois à venir » a indiqué le président Ivoirien Alassane Ouattara à sa descente d’avion à Abidjan de retour de Monrovia.

Donc sans doute, que Lomé sera à nouveau le point de départ d’une nouvelle histoire régionale du roi du Maroc Mohammed VI

A Monrovia, la demande de la Tunisie de se constituer en membre Observateur a été agréée. Une place que lui laisse le Maroc qui s’apprête donc à prendre une place importante dans la nouvelle CEDEAO qui s’ouvre de plus en plus aux pays Maghrébins. 

La Mauritanie qui avait été membre fondateur de la CEDEAO en 1975, a du quitté par la suite par la force des choses. Le pays demande à revenir en tant que membre associé. le sommet de Monrovia a accepté la demande de la Mauritanie. Faure Gnassingbé a pour mission aussi de convaincre la Mauritanie à prendre pleinement sa place au sein de la CEDEAO.

Tous ces mouvement sont la preuve, selon le président ivoirien Alassane Ouattara que  » la CEDEAO est une organisation régionale qui fonctionne bien et qui peut attirer d’autres pays. par conséquent l’élargissement de la CEDEAO à ces pays est une excellente chose ».

Ce sommet des chefs d’états et de gouvernements de la CEDEAO était un sommet important qui annonce un autre aussi important à Lomé aux vues des dossiers qui attendent sur la table du président en exercice.

Monrovia a vu également la participation du tchadien Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine, de Mme la vice-présidente de la Commission européenne et du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’ouest et le Sahel Mohammed Ibn Chambas

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, invité de la conférence, a soumis aux chefs d’Etat et de gouvernement une proposition de coopération dans le domaine agricole et de la lutte contre le terrorisme. c’est en prélude au sommet de Lomé consacré aux relations entre l’Afrique et Israël annoncé pour Octobre prochain.
 Portée sur les fonts baptismaux en mai 1975 à Lagos au Nigéria, la CEDEAO est un outil d’intégration et de promotion de la coopération économique, qui regroupe 15 pays. Elle ambitionne désormais d’évoluer d’un regroupement d’Etats à une
communauté des peuples.

Ken LOGO 

Post a Comment