NADDAF s’arme contre l’Erosion côtière au sud Togo

NADDAF s’arme contre l’Erosion côtière au sud Togo

NADDAF, Nouvelle alternative pour le développement durable en Afrique s’engage pour le renforcement de la résilience dans 4 communautés côtières fortement touchée par le phénomène de l’érosion côtière au sud-Togo.

 

Il vient de lancer à cet effet, un projet dénommé « Avenir » avec le concours de France volontaires, avec le soutien financier de l’Union Européenne pour une assistance aux populations de ces communautés.

 

« Les quatre communautés qui seront touchées par ce projet sont : les communautés de Baguida, de Gbétsogbé, d’Agbata et de la ville d’Aneho. Notre objectif principal dans la mise en œuvre de ce projet,  est de travailler à renforcer la résilience des populations dans ces communautés » a informé Victor Kouassi, chargé de ce projet à NADDAF – Togo

 

Il se prononçait ce jeudi 17 octobre 2019, interrogé par Africa Full Success en marge d’un atelier de renforcement de capacité qui se tient à Lomé.

 

L’atelier ouvert sous la présidence de Bernard Bokodjin, coordonnateur de NADDAF – Togo en présence de Moussa BAH, Représentant de France Volontaire au Togo et au Ghana, a pour objectif, d’amener les acteurs (étatiques et non étatiques), à engager une réflexion d’ensemble sur les solutions possibles au phénomène de l’érosion côtière au Togo, d’exposer à la presse les conséquences de l’érosion côtière et enfin, de mettre à la disposition des participants les données sur les victimes de l’érosion côtière au Togo.

Abonnez vous à la newsletter

[contact-form-7 id= »4081″ html_class= »cf7_custom_style_2″]

« Après cet atelier, nous allons descendre sur le terrain, dans les 4 communautés, expliquer aux populations ce qu’elles ne connaissent pas du phénomène, pour renforcer leurs résiliences » a expliqué Kouassi Victor

 

L’atelier de ce 17 Octobre 2019, coïncide bien avec la commémoration ce jour de la journée internationale de réduction des risques de catastrophes célébrée chaque 17 du mois d’octobre.

 

L’engagement de NADDAF face à l’avancée de la mer au Togo, ne commence pas avec le projet AVENIR.

 

« Il date de l’année 2014, depuis la création de la Nouvelle alternative pour le développement durable en Afrique au Togo » selon Bernard Bokodjin,  interrogé par Africa Full Success.

 

C’est au fuir et à mesure, avec les conséquences qui continuent de s’amplifier (ndlr, des maisons, des écoles, des biens de toutes ces communautés emportées par la mer), que NADDAF Togo a engagé ce projet pour accompagner  tous les efforts qui sont déployés à ce jour, au niveau du gouvernement, et des partenaires en vue de soulager un peu les populations.

 

« Parce que ces populations souffrent » a soutenu Bernard Bokodjin, « NADDAF s’est engagé à porter ce projet sur le plan international pour que des actions urgentes soient menées contre ce phénomène »

 

Ken LOGO

Chargement...