Pauvreté/ Afrique Subsaharienne: 58% de la population vivent dans une pauvreté multidimensionnelle

Pauvreté/ Afrique Subsaharienne: 58% de la population vivent dans une pauvreté multidimensionnelle

Le monde entier commémore ce mercredi 17 octobre, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.

La journée est placée sous le thème : « S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés ».

Ce 17 Octobre 2018 marque le 25e anniversaire de la déclaration de l’Assemblée générale qui, dans sa résolution 47/196 du 22 décembre 1992, a fait du 17 octobre la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.

La journée marque aussi les 30 ans de  » l’appel à l’action du Père Joseph Wresinski », qui a inspiré cette Journée internationale du 17 octobre.

Elle rappelle aussi les 70 ans de  » la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l’homme ».

Les nations unies rappellent à l’occasion combien ‘ il est important de rappeler le lien fondamental entre l’extrême pauvreté et les droits humains, et que les personnes vivant dans la pauvreté sont touchées de manière disproportionnée par de nombreuses violations des droits de l’homme ».

 

De la Pauvreté Multidimensionnelle très présente en Afrique Subsaharienne

Selon un article publié ce mardi sur le site du PNUD, « la pauvreté multidimensionnelle est particulièrement prononcée en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, où vivent 83% des pauvres multidimensionnels ». Et les pays les plus touchés cités sont « l’Inde, le Nigéria, l’Éthiopie, le Pakistan et le Bangladesh ».

Le programme des nations unies pour le développement indique que  » 560 millions de personnes (58% de la population) vivent dans une pauvreté multidimensionnelle, dont 342 millions dans une pauvreté extrême, soit 61% des pauvres multidimensionnels » en Afrique Subsahrienne.

 » Dans le même temps, en Asie du Sud, 546 millions de personnes (31% de la population totale) sont multi dimensionnellement pauvres, dont 200 millions (37%) de manière extrême » ajoute l’article.

C’est en sommes « environ 1,3 milliard de personnes » qui vivent en situation de pauvreté multidimensionnelle, et la moitié d’entre elles ont moins de 18 ans, selon l’indice 2018 de pauvreté multidimensionnelle publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Initiative Oxford pour la pauvreté et le développement humain (OPHI)  la veille de la célébration du 17 Octobre.

Ce rapport met également en lumière une différence significative entre les zones urbaines et rurales.

« À l’échelle mondiale, 1,1 milliard de personnes vivent dans une pauvreté multidimensionnelle en milieu rural et 200 millions en milieu urbain ».

Par ailleurs, quelque 892 millions de personnes marginalisées et démunies risquent de sombrer dans la pauvreté multidimensionnelle si elles sont touchées par une crise, des catastrophes naturelles ou les effets du changement climatique.

 

L’espoir demeure

L’article publié sur le site du PNUD, soutient malgré que les chiffres dressent un tableau sombre de la pauvreté multidimensionnelle,  » il y a toujours matière à optimisme ».

Pour preuve, le cas de l’Inde a été cité. Des progrès importants y ont été accomplis ces dernières années.

« En Inde, le taux de pauvreté a presque diminué de moitié, passant de 55% à 28% en 10 ans » affirme le rapport du Pnud

Par ailleurs, note t-on dans l’indice 2018 de pauvreté multidimensionnelle publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Initiative Oxford pour la pauvreté et le développement humain (OPHI), « entre 2006 et 2017, l’espérance de vie a augmenté de plus de sept ans en Afrique subsaharienne et de près de quatre ans en Asie du Sud. En outre, le taux de scolarisation dans l’enseignement primaire atteint maintenant 100% dans la région africaine ».

Ken LOGO

Chargement...