Prof Dosseh à la CEDEAO : « Le peuple togolais ne pourra plus admettre les mascarades d’élections »

Prof Dosseh à la CEDEAO : « Le peuple togolais ne pourra plus admettre les mascarades d’élections »

Le Front Citoyen « TOGO DEBOUT » a réaffirmé mercredi dans un communiqué parvenu à Africa Full Success, après une rencontre la veille avec une délégation de la CEDEAO que « Le peuple togolais ne pourra plus admettre les mascarades d’élection ». 

 

La rencontre avait eu pour objet d’évaluer la période préélectorale particulière fragile et sensible dans le pays du fait des prises des positions et des déclarations qui craignent de ce qui peut advenir lors de la présidentielle à venir. 

 

Le Front Citoyen « TOGO DEBOUT »  met en effet la pression sur le gouvernement togolais pour avoir une transparence totale autour de l’organisation de la présidentielle du 22 février 2020. Il y a deux semaines, à l’occasion d’une marche pacifique, il a formulé trois revendications essentielles sans quoi il appellera les togolais à « une désobéissance civile » pour perturber le déroulement du processus. Il s’agit de l’urgence d’avoir un fichier électoral fiable, crédible et disponible à tous les acteurs, la nécessité de la recomposition de la CENI et de ses démembrements et une proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote.

 

Dans le communiqué parvenu à Africa Full Success, le Front Citoyen Togo Debout soutient avoir réaffirmé ces positions aux émissaires de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, avec la mention que « la CEDEAO a l’obligation de présenter un autre visage en 2020 pour les élections présidentielles qui arrivent au Togo, si elle veut garder sa crédibilité ».

 

«Ce qui pose problème au Togo ce ne sont pas les élections comme mode de désignation d’un candidat et de régulation de la Nation mais les conditions desdites élections » indique le communiqué du FCTD, qui fait d’ailleurs le constat que « le processus tel qu’il a déjà commencé et se poursuit n’est aucunement différent des précédents ».

La CEDEAO va-t-elle encore jouer ce rôle de non-assistance à personne et à pays en danger et refaire le choix d’un silence complice comme en 2005 et en 2018 ? s’interroge le front citoyen togo debout

 

En tout cas affirme t-il :« Le peuple togolais ne pourra plus admettre les mascarades d’élections ». Il appelle tous les togolais à la vigilance.

 

Ken LOGO

Post a Comment