Togo: 11 partis politiques d’opposition se coalisent pour obtenir les réformes

Togo: 11 partis politiques d’opposition se coalisent pour obtenir les réformes

« Cette coalition répond à une demande populaire qui voudrait que l’opposition togolaise travaille ensemble pour être plus efficace face au pouvoir de Faure Gnassingbé qui indéniablement, refuse d’opérer les réformes » a dit Fulbert Attisso, président du parti politique ‘Togo Autrement’, membre de la nouvelle coalition.

La nouvelle coalition d’opposition togolaise qui a été présenté à la presse Jeudi à Lomé est composée de 11 partis politiques. 5 de la coalition CAP 2015 qui a présenté Jean Pierre Fabre comme candidat à la présidentielle de 2015, et les 6 autres du groupe des six partis politiques porté sur les fonds baptismaux en Janvier 2017, donc il y a 6 mois.

Il s’agit de l’Alliance Nationale pour le Changement – ANC, principal parti de l’opposition togolaise, de la Convention Démocratique des Peuples Africains – CDPA, du Pacte Socialiste pour le Renouveau – PSR, du Parti des Démocrates Socialistes Africains – PDSA, et l’Union des Démocrates Socialistes du Togo – UDS-Togo pour le CAP- 2015; Des Forces Démocratiques pour la République – FDR, de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégrale – ADDI Togo, du Parti des Togolais, de Togo Autrement, du Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement – MCD, et du parti ‘Les Démocrates’, appartenant au groupe des six.

Pour cette fois, ce qui divise régulièrement l’opposition togolaise (notamment le choix du candidat unique éventuel) est écarté des points d’action de la coalition.

Cette coalition des 11 partis de l’opposition togolaise est créer en vue de lutter pour l’obtention des réformes et la décentralisation.

 » Il y a un document que nous avons signé. Nous avons mis de côté tout ce qui nous divise ou qui sont susceptibles de nous diviser. Nous nous sommes mis ensemble rien que pour les réformes. » a déclaré Jean Pierre Fabre, chef de fil de l’opposition togolaise avant d’insister:

 » Nous l’avons fait pour éviter les erreurs du passé. Il n’est pas question aujourd’hui de tomber dans les mêmes erreurs. Parce que nous avons été tous victimes de ces erreurs »

Nathanaël Olympio, le président par intérim du Parti des togolais et Fulbert Attisso, président de Togo Autrement ont nuancé en indiquant que ‘même si les questions électorales peuvent être aborder par ce nouveau regroupement, ce sera après le suivi et la mise en œuvre des réformes et une bonne décentralisation’.

Les leaders des 11 partis pris de dos. (Photo Ken LOGO)

La plupart des inquiétudes soulevées par la presse à la conférence de Jeudi est relative à la sincérité même de la démarche.

Tous les leaders présents ont pris la parole pour demander aux journalistes de laisser de côté ces doutes pour ‘les accompagner à relever le défis des réformes’ une fois pour de bon.

 » Est ce que c’est parce que le cultivateur n’a pas trouver du succès dans ses cultures une saison que la suivante il doit s’abstenir de cultiver? Non. Je pense que c’est un risque énorme que tous ceux qui sont autour de la table ici ont pris, et cela mérite d’être encourager » a répondu par exemple Me Paul Dodzi Apévon de manière très anecdotique (c’est son habitude) avant d’inviter les journaliste à ne plus ‘considérer que la lutte appartient aux leaders, plutôt aux mandants qui sont le peuple togolais’.

A ce sujet, la présidente de CAP 2015, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson a appelé la population à la mobilisation en réponse à cette démonstration d’union des principales formations politiques de l’opposition togolaise pour faire échec à Faure Gnassingbé (ndlr Président de la République togolaise) et son gouvernement ‘dans leur volonté d’empêcher toute réforme et une décentralisation qui réponde aux aspirations de ce peuple’.

En tout cas, Jean Pierre Fabre, le chef de fil de l’opposition togolaise reconnait que les agissements de l’opposition de par le passé a démobilisé plus d’un.

Les 11 partis qui viennent de s’engager prennent pour défis de travailler à faire revivre un 12 Juin au Togo, date symbole d’une forte mobilisation de la population togolaise sous le sceau du Collectif ‘Sauvons le Togo’.

Ken LOGO

Post a Comment