Togo / Banque Mondiale : 12 millions de dollars pour la construction de 2 centres de recherche

Togo / Banque Mondiale : 12 millions de dollars pour la construction de 2 centres de recherche

La Banque Mondiale a annoncé un investissement de 12 millions de dollars pour la construction au Togo de deux centres de recherche à l’Université de Lomé destinés aux jeunes africains.

 

L’annonce a été faite par Makhtar Diop, directeur adjoint de la Banque Mondiale chargé des infrastructures, lundi, lors de la cérémonie inaugurale du bâtiment du « Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires » (CERSA) à l’Université de Lomé.

 

Il a réaffirmé l’engagement de son institution à « continuer de soutenir les efforts des universités du Togo » en contribuant à hauteur de 12 millions de dollars « pour la construction deux (2) nouveaux centres d’excellence régionaux notamment, le centre d’excellence régional pour la maîtrise de l’électricité (CERME) et le centre d’excellence régional pour les villes durables en Afrique ».

 

« Nous espérons que ces nouveaux centres prendront l’exemple sur le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires, pour doter l’Afrique de scientifiques de haut niveau qui contribueront à la transformation économique du continent », a ajouté Diop.

 

Diop faisait ces déclarations en présence de Koffi Akpagana, ministre togolais des Enseignements supérieurs et de la recherche qui a remercié la Banque pour ce nouvel engagement.

 

Deux centres qui vont accueillir des jeunes de partout d’Afrique, en quête du savoir dans les domaines de l’électricité et des villes durables.

 

« Des étudiants en Master et Doctorat, y seront formés et mis au service de la production avicole au Togo, en Afrique de l’ouest et centrale », a informé Akpagana.

 

La promotion des filaires de l’électricité, des infrastructures et des filières avicoles constituent des priorités pour le gouvernement togolais.

 

S’agissant du CERSA (Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires), l’objectif du gouvernement togolais est de développer dans son cadre, des activités de recherche autour de grandes thématiques qui préoccupent les acteurs de la filière, notamment les techniques de production, les procédés de transformation, la sécurité alimentaire, la biosécurité, la génétique, et des aspects socio-économiques.

 

Il devrait, à l’arrivée, contribuer « à la croissance économique, la création d’emplois, la réduction considérable de la pauvreté en Afrique, la promotion de l’excellence en recherche-développement ».

 

Sa construction a été financée par un prêt octroyé au Togo par la Banque Mondiale à hauteur de 4 milliards de FCFA, soit 7,5 millions de dollars.

 

Source: Anadolu Agency

Chargement...