Togo: Jean Pierre Fabre veut relancer la mobilisation populaire

Togo: Jean Pierre Fabre veut relancer la mobilisation populaire

L’opposant togolais Jean Pierre Fabre, ex chef de fil de l’opposition s’est engagé ce jeudi, devant la presse, à remobiliser les populations togolaises pour réclamer des réformes politiques et électorales consensuelles susceptibles d’ouvrir la voie à l’alternance et au changement démocratique au Togo.

 

Cette conférence qui marque sa rentrée politique 8 mois après la présidentielle du 22 février, est consécutive à la tenue 3 jours plus tôt du conseil national du parti Alliance Nationale pour le Changement ANC, dont il est le président. Cette annonce est faite suivant les orientations du conseil.

 

Depuis son échec à la présidentielle du 22 février 2020, Jean Pierre Fabre, arrivé troisième avec moins de 5% des voix, a choisi le silence après avoir contesté les résultats et saisi la cour de justice de la CEDEAO en annulation du scrutin.

 

Il revient sur scène pour dit-il, poursuivre la lutte avec « rigueur et dans la vérité ». Cette rigueur s’exprimera pour le parti avec un choix minutieux de ses alliés.

 

Jean Pierre Fabre a annoncé que son parti ne s‘engagera plus dans des coalitions d’opposition dont les objectifs se révèlent finalement opposés à leur vision. Par contre a t-il soutenu, « le conseil national du parti autorise des synergies d’actions avec d’autres partenaires politiques responsables et sérieux dont l’engagement aux côtés du peuple togolais dans sa quête du changement démocratique est réel».

 

Il a affirmé avoir été victime de la calomnie, des mensonges et des injures de la part de certains de ses anciens alliés de l’opposition dans le but de ternir son image.

 

Fabre entreprend de faire le tour des 105 fédérations de l’ANC pour «rétablir la vérité et raviver la flamme de la mobilisation des togolais contre le régime au pouvoir».

 

«Nous faisons face à une dictature militaire  à façade civile. Nous allons reprendre le travail contre mais avec les partis sérieux dans une dynamique d’action unitaire pour atteindre des objectifs précis. Mais plus de coalition» a-t-il martelé

 

Interrogé sur son silence ou non-soutien à Kodjo Agbeyome, l’autre opposant arrivé 2e à la présidentielle du 22 février 2020 et qui clame avoir gagné le scrutin, Jean Pierre Fabre a répondu :

 

«Nous nous sommes tus parce que nous avons voulu voir jusqu’à quel niveau on peut nous convaincre. Mais je suis désolé de vous dire que nous n’avons rien eu de tout ça. Ni de celui qui est annoncé vainqueur, ni de celui qui affirme avoir gagné » a indiqué Jean Pierre Fabre.

 

Selon les résultats officiels proclamés par la cour constitutionnelle le 03 mars, Faure Gnassingbé a gagné la présidentielle du 22 février 2020 dès le premier tour avec 70,78 % des voix, suivie des opposants Kodjo Agbéyomé (19,46 %) et de Jean Pierre Fabre (4,68).

 

Ken LOGO

Post a Comment