TOGO/HCTE: Les délégués entre engagements et responsabilités à servir

TOGO/HCTE: Les délégués entre engagements et responsabilités à servir

Les 77 délégués pays du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur ont été invités à un mandat de service à l’ouverture jeudi matin à Lomé du Forum HCTE-Réussites Diaspora, par Prof Robert Dussey, ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des togolais de l’Extérieur.

 

« La nation et le Gouvernement comptent sur votre sens de responsabilité et engagement à servir le Togo » a indiqué Prof Dussey dans une allocution les invitant par la même occasion à « prendre parti pour le développement du Togo et de travailler chacun individuellement dans sa zone de représentation suivant les principes de décentralisation et de subsidiarité, tout en restant en synergie.

 

Le chef de la diplomatie togolaise a invité, vue l’importance de la mission des délégués pays du HCTE, les 77 « à comprendre leur mandat comme un mandat de service aux togolais de l’Extérieur et à toute la Communauté ».

 

« Parce qu’il n’y a pas de choix sans engagement, parfois sans sacrifice, le choix d’être délégués vous engage à travailler pour la cause du développement national » a soutenu Dussey.

 

Elus le 11 septembre dernier par vote totalement électronique pour un mandat de 3 ans, les 77 délégués pays qui attendent leur installation officielle ce vendredi dans leur fonction par le chef de l’état togolais Faure Gnassingbé à l’occasion d’une cérémonie solennelle, sont ces deux jours durant (le temps de ce forum), à l’école de ce qui est attendu d’eux. Plusieurs communications leur seront à cet effet développées pour comprendre et mieux jouer ce « rôle d’ambassadeurs de leurs concitoyens  auprès du gouvernement et dans leurs pays respectifs ».

 

Dans sa marche vers le mieux-être, le Togo dit attendre beaucoup d’implication de la part de sa diaspora dans tous les domaines, y compris celui du développement, et le gouvernement qui  leur demande d’oser agir, s’engage leur « fournir les capabilités fonctionnelles de bases indispensables ». La vision reste de faire gagner la diaspora et par ricochet la nation togolaise.

 

Car, disait Prof Dussey, « quand la diaspora réussit, et c’est la conviction du gouvernement, c’est le Togo qui gagne. En travaillant à réussir, chacun de nos compatriotes, où qu’ils soient, aident notre pays à réussir ».

 

Le hcte se présente aujourd’hui comme une « répondre au besoin d’une organisation plus structurée des togolais de l’extérieur pour un développement économique national, et de fédérer la multitude d’association des togolais de l’extérieur ». Le processus de sa mise en place a été coordonné par Victor Womitso, un pur produit de la diaspora togolaise.

 

Dans son allocution, il a rappelé le travail qui sera celui des délégués les a invité à l’obligation de résultats et remercié tous les acteurs qui ont contribué devant la lumière ou dans l’ombre pour la réussite de ce processus.

 

Ken LOGO

Chargement...