Togo : Kpodzro appelle à la mobilisation pour empêcher l’arrestation de Kodjo Agbéyomé

Togo : Kpodzro appelle à la mobilisation pour empêcher l’arrestation de Kodjo Agbéyomé

Aussitôt après la levée de l’immunité parlementaire de Kodjo Agbéyomé lundi soir par les députés 80 voix pour sur les 90 présents à l’hémicycle, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, l’archevêque émérite de Lomé a appelé à une mobilisation générale pour empêcher les autorités togolaises d’arrêter le député et ancien président de l’Assemblée nationale.

 

« Je lance un appel solennel au peuple togolais et à sa diaspora à dire non et arrêter la forfaiture du pouvoir RPT/UNIR qui vient de procéder à la levée de l’immunité parlementaire du Président de la République démocratiquement élu » a déclaré l’heure suivante le vote à l’hémicycle, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro dans une conférence de presse animée au domicile de Kodjo Agbéyomé.

 

L’archevêque émérite de Lomé croit que l’objectif est de mettre Kodjo Agbéyomé en Prison. Et demande aux populations togolaises, à tous les leaders de l’opposition d’agir maintenant.

 

« Peuple togolais, lève toi pour t’opposer à cette machination des ennemis de la démocratie » a crié le prélat face aux médias demandant aux populations d’entrer dans une résistance généralisée.

 

Pour lui, ceux qui ont « détourné les suffrages des populations et usurpé le pouvoir, veulent mettre derrière les barreaux le vrai vainqueur du scrutin présidentiel du 22 février 2020 ». C’est pourquoi, affirme t-il, « chaque citoyenne et citoyen n’a qu’à faire ce qui est en son pouvoir pour empêcher l’arrestation programmée » de Kodjo Agbéyomé.

 

Les députés togolais, réunis ce lundi 16 mars 2020 en séance plénière, après le vote à l’unanimité en commission, ont levé l’immunité parlementaire du député Agbeyomè Kodjo, 80 oui sur 90 (8 abstentions et 2 contre).

 

Désormais sans immunité parlementaire, Agbéyomè Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), devra répondre des accusations de coup d’Etat et de troubles aggravés à l’ordre public pour s’être autoproclamé Président dont l’accuse le pouvoir en place.

 

Ken LOGO

Post a Comment