Togo: La croix rouge mobilise pour la défense des droits des femmes

Togo: La croix rouge mobilise pour la défense des droits des femmes

Plusieurs dizaines de femmes ont défilé samedi à Lomé à l’initiative de la croix rouge togolaise et des associations partenaires comme MenEngage, pour réclamer l’effectivité de l’égalité genre au Togo. 

 

Il s’agissait d’une marche sportive à l’occasion de la journée internationale du droit de la femme, qui a quitté le siège de la Croix Rouge Togolaise au centre de Lomé, a sillonné les grandes artères de la capitale, les marchés de l’environ du siège et qui s’est terminée par une sensibilisation générale à l’occasion d’une conférence débat.

 

La salutation du départ de la marche au siège de la CRT

 

L’activité était placée sous le thème:  »Droit de la femme, je m’engage, et toi’.

 

 »Cette marche a pour objectif de rappeler à nos jeunes sœurs et nos mamans leur droits. Elle est sportive pour leur rappeler qu’elles doivent avoir la santé pour travailler et être productive dans l’accès à l’égalité au même titre que les hommes à leurs postes » a confié à Africa Full Success Isabelle Awokou, Assistante au chef de département santé et chargée des clubs des mères à la Croix Rouge Togolaise.

 

Elle a insisté sur la nécessité pour les femmes de faire du sport pour entretenir leur système cardiovasculaire, évacuer le stress et les tensions quotidiennes, avoir une bonne mine, brûler quelques calories, baisser le poids et pourquoi pas redessiner leur silhouette. Bref, pour être en bonne santé afin de vaquer pleinement à leurs occupations professionnelles.

 

 

La Conférence débat

Table d’honneur lors de la Conférence débat (c) Ken LOGO

 

La marche a laissé place à son apothéose, à une conférence débat à Agora Senghor à Lomé animée par trois personnalité: Michelle Aguey de GF2D, Claire Quenum de l’ONG « Floraison » et de Edem AGBOKA de l’Initiative « MenEngage ».

 

Elle avait pour objectif de Faire connaitre et comprendre aux femmes participantes leurs droits (droit à l’intégrité physique, à l’éducation ect….), de renforcer leurs connaissances sur la génération égalité genre et partager avec elles les actions d’engagement pour l’effectivité de jouissance de droits entre l’homme et la femme.

 

En 2020, la situation du droit égal de la femme dans la société togolaise n’est pas reluisante malgré les efforts. Note essentielle retenue des différentes interventions des panélistes.

 

« On leur donne très peu de responsabilité. Au gouvernement il n’y a que 5 ou 6 ministres femmes sur 26. À l’Assemblée Nationale la composition a régressé en nombre de femmes. Et dans les familles les garçons continuent d’être privilégiés aux filles. Où est l’égalité ? » s’est indignée Michelle Aguey, présidente du Groupe de Réflexion et d’Action, Femmes Démocratie et Développement, dans une déclaration à Africa Full Success.

 

Tous les nouveaux textes au Togo depuis 2012 en matière du droit de l’homme et de la femme, reconnaissent l’égalité entre l’homme et la femme. Les déclarations officielles la réaffirment et la l’affirment mais la société togolaise reste très

Isabelle Awokou, Assistante au chef de département santé et chargée des clubs des mères à la Croix Rouge Togolaise

 

dominante par des hommes. C’est ce que dénoncent ces femmes des différentes sessions de la croix rouge.

 

« Au Togo, le cadre institutionnel est là, le cadre légal est aussi là. Mais la mise en oeuvre reste difficile. Si nous voulons l’équité genre, nous devons commencer par donner aux femmes et aux hommes les même chances » soutenu lors d’une conférence débat qui a suivi la marche sportive Mme Claire Quenum, la coordinatrice de l’ONG Floraison.

 

« Nous avons tous les mêmes droits. Il faut qu’on respecte les droits des femmes au même titre que les hommes. Dépassons l’étape des déclarations et de la signature des conventions et passons à l’acte » a ajouté Mme Quenum  invitant l’État et surtout la femme elle-même à l’action.

 

À noter que la manifestation de ce samedi a été précédé il y a une semaine, d’un don de sang des femmes et de tout le personnel de la croix rouge togolaise pour soulager le centre national de transfusion sanguine en manque de sang.

 

Ken LOGO

Post a Comment