Togo: Le secteur privé « au creux de la vague »

Togo: Le secteur privé « au creux de la vague »

Laurent Coami Sédolo Tamegnon, le président du patronat togolais a affirmé vendredi que les entreprises togolaises sont au creux de la vague du fait de la pandémie au Coronavirus.

 

Il s’exprimait dans une déclaration solennelle à la presse au siège du patronat à l’occasion de la commémoration du 1er Mai, fête internationale du Travail.

 

«Aujourd’hui, malgré les mesures courageuses prises par le gouvernement dans sa stratégie de riposte au COVID-19, nous nous trouvons au creux de la vague. Nos entreprises ont été vigoureusement secouées.» a indiqué Laurent Tamégnon

 

Cette position, il le réaffirmera quelques heures plus tard au siège de la Sazof, devant les partenaires sociaux, les représentants des centrales syndicales, des grandes entreprises, du président de la chambre du commerce et d’industrie du Togo Germain Méba et de Gilbert Bawara, ministre du Travail, de la fonction publique et des réformes administratives. C’était lors d’une cérémonie officielle symbolique pour marquer le 1er mai à défaut l’habituelle cérémonie.

 

Exprimant au chef de l’Etat et aux autorités publiques togolaise, les vifs remerciements du secteur privé pour les mesures sanitaires, économiques et sociales prises pour les accompagner dans cette période de pandémie, il a émis le vœu que ces mesures soient «renforcées» au regard des difficultés.

 

Le Président du Patronat du Togo a informé la presse que le secteur privé togolais envisage déjà, aux vues des difficultés qui se recensent encore, « d’anticiper l’atténuation ou mieux encore la fin de cette crise sanitaire » dans la perspective d’une relance vigoureuse.

 

« En matière de perspectives, nous attendons une relance vigoureuse de l’économie nationale, notamment par la revalorisation des revenus pour une relance conséquente de la consommation. Certes, …, nous n’ignorons pas le risque d’inflation qui pourrait en découler si la production n’est pas soutenue par l’Etat et nos partenaires à travers le système bancaire » a informé Tamégnon.

 

A ce stade, le président du patronat du Togo a affirmé que les entreprises du secteur privé du Togo compteront sur « la qualité de la formation, notamment la formation technique et professionnelle », pour une amélioration de la qualité et de la capacité des travailleurs en vue d’une amélioration de la productivité du travail.

 

« En outre, l’accent devra être mis également sur l’auto emploi formel afin d’ouvrir des perspectives prometteuses pour l’emploi et les revenus » a t-il ajouté.

 

 

Les travailleurs sont notre préoccupation.

 

Laurent Tamégnon, a indiqué lors de son allocution de vendredi à l’occasion du 1er mai que « les travailleurs sont leur préoccupation au patronat »

 

C’est pourquoi, affirme-t-il, «dès le début des annonces de dispositions de lutte contre le coronavirus prises par le gouvernement pour lutter contre les risques d’extension de la maladie » le patronat a élaboré des communiqués pour demander aux entreprises d’observer toutes les mesures recommandées par les autorités publiques et les organisations sanitaires en vue de «garantir la santé des travailleurs ».

 

« Par la même occasion, nous avions rappelé aux employeurs de prendre les dispositions utiles pour la sauvegarde des emplois autant que faire se peut » a déclaré Tamégnon soutenant que le souci du patronat aujourd’hui est « la recherche des intérêts des travailleurs qui demeurent la plus grande richesse de nos entreprises ».

 

Laurent Tamegnon a suggéré aux partenaires sociaux, «de faire jouer les leviers du dialogue social, à travers une session du Conseil National du Dialogue Social, afin de rechercher ensemble et de façon coordonnée les options les plus propices pour endiguer les conséquences néfastes de l’impact de la pandémie de Covid-19 ».

 

Ken LOGO

Post a Comment