TOGO: Les délégués HCTE ont désormais plein pouvoir

TOGO: Les délégués HCTE ont désormais plein pouvoir

C’est fait, les 77 délégués HCTE, Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur ont un mandat officiel de trois, Klassou Sélom, le premier ministre du Togo a procédé vendredi, à l’occasion d’une cérémonie solennelle à leur installation officielle.

 

Appelés un à un afin de mieux les faire connaitre du public, applaudis par les invités qui ont rempli la salle concorde de l’hôtel du 2 Février, ils ont été rejoint par le chef du gouvernement togolais, tous face à la séance. Puis a retenti l’hymne nationale dans une ferveur. Ce fut un symbole et l’installation est faite. Klassou prendra plus tard la parole.

 

« Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur est désormais le réceptacle avéré du potentiel de nos sœurs et frères de la diaspora, en ce sens qu’il constitue le canal de communication, par excellence, entre les pouvoirs publics, la société civile et nos compatriotes à l’étranger », a soutenu Komi Sélom Klassou dans une allocution de circonstance.

 

Désormais, le cadre est créé. Les togolais de l’extérieur, en dehors des Associations dont ils sont membres et le resteront certainement, « ont un répondant, un vis à vis devant le pouvoir politique dans leur pays d’origine, depuis leur pays d’accueil ». Les 77 délégués ont aussi mandat officiel de servir d’interface entre les togolais de l’extérieur et les dirigeants des pays d’accueil,  aux côtés des ambassades ».

 

A la tête des 77, a  été désigné à Lomé à l’occasion du Forum HCTE-Réussites Diaspora, Kodzovi ATITSO comme président. Atitso avait été élu délégué pays du Hcte pour la Cote d’Ivoire. Il sera appuyé sans  cette tâche non rémunérée par quatre autres délégués.

 

Atitso s’est engagé lors de la Cérémonie d’installation officielle à remplir sa mission « en veillant à rassembler toutes les togolaises et tous les togolais sans distinction, assurer la pleine participation des togolais de l’extérieur au développement économique, social et culturel de notre pays … »

 

On estime à environ deux millions, ces togolais éparpillés un peu partout sur la planète terre. Et dans chaque pays d’accueil, ils rencontrent d’énormes problèmes que les délégués pays se chargeront entre autre, d’aider à régler pour faciliter leur intégration et tendre vers la prospérité.

 

Soutenant en tout été de cause que « dans la marche du Togo vers l’avenir souhaité avec le plan national de développement, la diaspora est désormais un maillon essentiel », Prof Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration Africaine et des togolais de l’extérieur a affirmé vendredi que  » le travail de la diaspora désormais est de contribuer à la réussite du Programme national de développement PND ».

 

Pour y arriver, a ajouté Dussey, il faut mettre toutes les énergies positives au service de la communauté de destin, au service de la communauté nationale.

 

Ils quittent Lomé avec plein pouvoir, et sont appelés à travailler avec obligation de résultats à la fin des 3 années de mandat.

 

Ken LOGO

 

Chargement...