Togo : L’opposant Kodjo Agbéyomé libéré et placé sous contrôle judiciaire

Togo : L’opposant Kodjo Agbéyomé libéré et placé sous contrôle judiciaire

L’opposant togolais Kodjo Agbéyomé, arrêté et placé mardi dernier en détention préventive, a été libéré vendredi soir, a annoncé son avocat, Me Celestin Agbogan.

 

« Mon client a effectivement été libéré vendredi soir et placé sous contrôle judiciaire, après plusieurs jours d’interrogatoire. Il a regagné son domicile mais l’enquête se poursuit », a déclaré à l’agence Anadolu Me Agbogan

 

Se proclamant le « vrai » vainqueur de la présidentielle du 22 février 2020, Kodjo Agbéyomé n’a pas hésité à nommer un premier ministre et à créer un site « gouvernemental » pour informer sur ses propres actions en qualité de « président élu » alors que la cour constitutionnelle a proclamé Faure Gnassingbé « vainqueur » du scutin.

 

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Lomé a, alors, ouvert une enquête judiciaire contre Kodjo Agbéyomé et ses « complices » pour « troubles aggravés à l’ordre public, diffusion de fausses nouvelles, dénonciation calomnieuse et atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat ».

 

Convoqué à trois reprises à se présenter au service central de recherches et d’investigations criminelles pour être interrogé dans le cadre de l’enquête judiciaire requise, Agbéyomé a refusé de s’y rendre, selon le procureur de la République.

 

Il a, alors, été interpellé mardi et placé en détention préventive.

 

L’opposition et la conférence épiscopale du Togo ont aussitôt réclamé sa libération pour « privilégier une solution politique à une crise purement politique » dénonçant « une arrestation musclée et brutale » des forces de la gendarmerie nationale.

 

Trois autres leaders de la coalition « Dynamique Kpodzro » (ndlr, qui a soutenu la candidature d’Agbéyomé à la présidentielle du 22 février dernier), interrogés depuis jeudi par la gendarmerie comme pour « complicité » avec Agbéyomé, ont également été libérés vendredi soir et placés sous contrôle judiciaire.

 

Il s’agit de Fulbert Atisso, président du parti « Togo Autrement », Brigitte Adjamagbo Johnson coordinatrice de la C14 et Marc Mondji, assistant de Mgr Kpodzro Philippe.

 

Trente-cinq autre personnes faisant partie de l’entourage de Kodjo Agbéyomé, arrêtés depuis mardi, ont été gardés en détention, elles seront présentées au parquet samedi, qui décidera si elles doivent être libérées ou déposés à la prison civile de Lomé.

 

Ken LOGO

Post a Comment